Kinoglaz

 

Diary of events

- Stop Press

On current release

Festivals

 

Films

DVDs

- Watch on line

Names

Articles

Production

History

Seminars


Bibliography


Ongoing events

 

Awards

Box office

 

Statistics

 

Partnerships

 

Site map

Links

Contacts


Search with Google    


 

Stop Press - 2003

2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004


3 décembre 2002 - 24 février 2003 : "Gels et dégels, une autre histoire du cinéma soviétique de 1926 à 1968" au Centre Georges Pompidou (Paris)

 

« Durant trois mois seront présentés quatre-vingts films, en une dizaine de thématiques, un programme qui reprend et complète la rétrospective organisée par le Festival international du film de Locarno en 2000.
Sous la direction de Bernard Eisenschitz, historien du cinéma, ce programme révèle des œuvres extrêmement variées, aujourd’hui encore ignorées : des films interdits, d’autres tués par la critique officielle, l’étonnant renouveau des années 60,
mais aussi – tout aussi oubliées pour d’autres raisons – des œuvres de genre (musical, de guerre…), des hagiographies staliniennes disparues avec l’objet de leur culte…»

Programme complet avec une fiche technique pour chaque film sur le site du Centre Georges Pompidou :


13-23 janvier 2003 :  Festival international "Les Visages de l’amour" à Moscou

 

 Ont pris part à ce huitième festival, 19 films venus de 15 pays dont les États Unis, la France, l’Allemagne, la Corée du sud, Israël, les Pays-Bas, la Chine et l’Autriche. La Russie présente Ciel. Avion. Jeune fille (Небо. Самолет. Девушка) de Vera Storojeva. Ce film est un remake d’un ancien film populaire Encore une fois au sujet de l’amour (Еще раз про любовь) inspiré de la pièce de Edvar Radzinski. Outre les films en compétition, de nombreux films ont été montrés, en particulier des films où jouaient des actrices ou acteurs célèbres (Greta Garbo, Brigitte Bardot, Romy Schneider, Sophia Loren, Gérard Philippe, Alain Delon, Oleg Strijenov et Jean-Paul Belmondo).

Le 1er prix a été décerné au film israelien Une cheminée dans la vallée de Slava et Chaplin.
Détails en langue russe sur le site du festival.


24 janvier 2003 : L’Académie nationale du cinéma a décerné ses prix "L’Aigle d’or" pour l’année 2002

 

Dans les locaux du Mosfilm à Moscou "l’Aigle d’or" du meilleur film a été décerné au film Le Coucou (Кукушка)d'Alexandre Rogojkine, 2002 . Le prix du meilleur film étranger a été décerné à Amélie de Jean-pierre Jeunet. Parmi les autres films russes primés, citons Rostov-Papa (Ростов-папа) de Kirill Serebrennikov (2001) (meilleure actrice Natalia Goundareva), L’Étoile (Звезда) de Nikolaï Lebedev (2002) (meilleure image, meilleure musique), L’histoire de Fedot le tireur (Сказ про Федота-Стрельца ) de Sergueï Ovtcharov (2002) (meilleurs décors) , En mouvement (В движении ) de Philippe Yankovski (2002) (meilleur montage), Les Tireurs à distance (Дальнобойщики) de Youri Kouzmenko (2001)

Le prix du meilleur premier film a été décerné à Spartak et Kalachnikov (Спартак и Калашников) d’Andreï Prochkine.


27 janvier 2003 : Alexandre Sokourov reçoit à Moscou le prix "Triomphe"

 

Ce prix récompense chaque année 5 artistes pour leur mérite dans le domaine des arts ou de la littérature. Parmi les cinéastes qui ont obtenu ce prix les années précédentes (le prix a été créé en 1992) citons Gueorgui Danielia et Otar Iosseliani.


4 février 2003 : Ouverture du Festival "Aimer à la russe" de la Saint-Valentin

 

Ce festival traditionnel, consacré au jour des amoureux, va se dérouler du 14 au 28 février dans la Maison Khanjonkov à Moscou. C’est la troisième année qu’existe ce festival dirigé par Evguéni Matveev. A cette occasion aura lieu la première du film Des hommes intéressants (Интересные мужчины)de Youri Kara. Parmi les films qui seront présentés pendant ce festival, citons : Le Coucou (Кукушка)d'Alexandre Rogojkine (2002) L’Amant (Любовник) de Valéry Todorovski, Lettre à Elsa (Письма к Эльзе) de Igor Maslennikov


5-13 février 2003 : 53ème festival de Berlin

 

Le directeur du festival Dieter Kosslik a déclaré que "l’année 2003 serait une année de culture russe et allemande" et cela se traduit par la projection d’un grand nombre de films et de courts-métrages russes. C’est ainsi que seront montrés :

En mémoire du jeune et talentueux acteur et réalisateur Sergueï Bodrov, mort pendant le tournage d’un film l’hiver 2002, sera montré le film de son père Le Prisonnier du caucase (Кавказский пленник ) de Sergueï Bodrov dans lequel il joue l’un des rôles principaux.

Bien que le festival de Berlin existe depuis 1951, ce n’est, pour des raisons politiques, que depuis 1974 que l’Union Soviétique y participe. Les films russes qui ont déjà été primés à Berlin sont :


11 février 2003 : L’Arche russe (Русский ковчев) d’Alexandre Sokourov reçoit le prix de la paix au Festival de Berlin 2003

 

Selon les organisateurs du festival, ce prix a été décerné à Sokourov pour "l’utilisation de l’art cinématographique pour une analyse profonde des problèmes de la société".


23 février 2003 : Décès du caméraman Pavel Lebechev

 

Né en 1940, ancien élève du VGIK, il a été le chef de la photographie pour de très grand réalisateurs tels que Andreï Smirnov (La Gare biélorusse), Nikita Mikhalkov (Esclave de l’amour ; Ami chez les ennemis, ennemi chez les siens ; Le Barbier de Sibérie) ou Sergueï Soloviev (Le Sauveur ; Assa ; L’Âge tendre).

Pavel Lebechev était artiste du peuple de Russie et avait reçu le prix de l’Etat russe.


28 mars 2003 : Le réalisateur Alexandre Mitta  fête son 70ème anniversaire

 

Une cérémonie est prévue en son honneur le 31 mars à la Maison du cinéma de l’Union des cinéastes de Russie. Dans un télégramme de félicitations, le Président Poutine lui a dit : «Scénariste et réalisateur connu, vous avez, avec talent, participé au développement de l’art cinématographique, vous avez créé de nombreux films remarquables, véritables événements du cinéma national. Votre talent inimitable, le choix de thèmes actuels, votre aptitude à regrouper de magnifiques acteurs, vous ont justement valu la reconnaissance des professionnels et l’affection sincère des spectateurs.»


30 mars 2003 : Le premier festival de cinéma des Premières de Moscou se déroulera du 29 avril au 6 mai

 

Plus de 50 films seront présentés. Le président du festival, Alexeï Batalov, a déclaré que "la particularité de ce festival sera l’absence de compétition traditionnelle. Elle sera remplacée par un prix du public. Par ailleurs seront également présentés des films pour enfants et des retrospectives de Mosfilm et Lenfilm"

Ce festival sera aussi l’occasion de la collaboration entre les directions des Académies de l’art cinématographique "Nika" et la Confédération de l’Union des cinéastes des différents pays de la  CEI et des pays baltes.

La subvention de la ville de Moscou pour l’organisation de ce festival est d’environ 1 million de roubles.


18-24 avril 2003 : Premier Festival de cinéma russe à Los Angeles

 

A l’ouverture de "LA Exhibition of Russian Cinema", le vice-ministre de la culture, Denis Moltchanov a lu un message du Président Vladimir Poutine. Le président russe est "certain que ce festival non seulement permettra à des spectateurs américains de découvrir les chefs-d’oeuvre des grands réalisateurs du siècle dernier, Sergueï Eisenstein, Grigori Tchoukhraï, Andreï Tarkovski, mais permettra aussi de faire une meilleure connaissance avec les remarquables traditions de la culture russe. Le festival débutera avec, en première aux Etats-Unis, le film d’Andreï Kontchalevski La Maison de fous (Дом дураков). Comme l’a dit l’auteur de ce film, le cinéma américain est beaucoup mieux connu en Russie que le cinéma russe aux Etats-Unis. Ce festival permettra de rétablir quelque peu l’équilibre.

Pour la séance d’ouverture l’énorme salle moderne Arc Light’s fut trop petite pour accueillir tous les postulants.

 

Un trentaine de films ont été montrés. Parmi les films classiques, des films d’Eisenstein, Alexandrov, Tchoukhraï, Barnet, Bondartchouk, Kalatozov, Gaïdaï, Paradjanov, Mikhalkov . Des films récents seront également montrés parmi lesquels En mouvement (В движении ) de Philippe Yankovski.

Les responsables russes et américains de l’organisation de ce festival ont considéré qu’il avait connu un grand succès ce qui permet d’envisager pour l’avenir une collaboration renforcée.


7 mai 2003 : Alexeï Petrenko fête ses 65 ans

 

A l’occasion du Festival "Vive le cinéma de Russie" à Saint-Pétersbourg, l’acteur Alexeï Petrenko fête ses 65 ans et reçoit en cadeau une Volga offerte par l’usine automobile de Nijni Novgorod.


17 mai 2003 : Gérard Depardieu joue dans la série policière russe La force qui tue

 


24 mai 2003. Alexandre Sokourov reçoit le prix de la Critique internationale (FIPRESCI) à Cannes pour Père, fils (Отец и сын)

 


29 mai 2003 : les 50 ans d’Alexandre Abdoulov

 

Alexandre Abdoulov, l’un des acteurs les plus populaires de Russie, est né dans une famille d’acteurs, il est monté sur scène pour la première fois à l’âge de 5 ans. Il a tourné dans plus de 140 films et continue sa carrière d’acteur de théâtre, jouant actuellement le rôle principal de Les lamentations du bourreau au théâtre Lenkom. Il avait été désigné par un sondage organisé par le journal "7 jours", meilleur acteur russe en 2002. A l’occasion de son 50ème anniversaire, il a reçu un message de félicitations du Président Vladimir Poutine.


Juin 2003 : 25% de la population russe a vu les dix parties du film de télévision L’Idiot  inspiré du roman de Dostoïevski

 

64% des sondés ont déclaré avoir aimé le film contre 21%. La majorité des téléspectateurs ont exprimé le désir que la télévision montre plus souvent de tels spectacles. 54% des sondés n’avaient pas lu le roman de Dostoïevski.


Juin 2003 : Festival du cinéma «formaté»

 

Nouveau festival international de cinéma organisé avec le concours de l’Union des cinéastes de Russie. Il se déroulera dans différentes villes de Russie au cours du mois de juin. Pour la première année, il n’y aura pas de prix. Présentation de dix films de divers pays.


3-17 juin 2003 : XIVème Festival du film russe "Kinotavr" à Sotchi

 

Pendant ce festival, présentation de 16 films russes. Le festival est présidé par le réalisateur Valéry Todorovski. L’un des moments forts de ce festival sera la projection de Père, fils (отец и сын) d'Alexandre Sokourov.

Parallèlement s'est déroulé le Xème Festival international "Kinotavr" au cours duquel 15 films de divers pays ont été présentés.


18 juin 2003 : Fin du Festival "Kinotavr". Rose d’or des films attribué au film Les Petites vieilles / Les Vieilles (Старухи) de Guénadi Sidorov

 

Détails du palmarès


24 juin 2003 : Effets de la série télévisée "La Brigade"

 

Dans plusieurs villes de Russie des groupes de jeunes se réclament de la série télévisée La Brigade pour justifier déprédations et actes criminels dont certains ont entraîné la mort.


25 juin 2003 : Fin du Festival de Moscou

 

On peut consulter ici le programme et le palmarès. Le président du festival, Nikita Mikhalkov a déclaré que pour la première fois depuis qu’il assurait la présidence du festival, il était rassuré : le Festival de Moscou avait prouvé sa solidité et son indépendance.


25 juin 2003 : Festival "Stalr"ke des films consacrés à la défense des droits de l’homme en Russie


Le festival russe des films consacrés à la défense des droits de l’homme en Russie "Stalker" a commencé ce mardi à Tambov. Il est organisé par l’Union des cinéastes, la Guilde des cinéastes et la Direction culturelle de Tambov.

De nombreux films présentés à ce festival sont consacrés aux enfants et en particulier le film d’ouverture Le Petit vieux au petit nez qui raconte l’histoire d’un enfant atteint du sida et qui vit dans un cimetière.

Pendant les 5 jours que dure ce festival quelques dizaines de films seront montrés, longs métrages, courts métrages et films documentaires. Parmi eux Le streptoside rouge (Красный стрептоцид) et De tout coeur, Lilia (С любовью, Лиля) de Larissa Sadilova.


25 juin 2003 : Fin du Festival de Moscou

 

On peut consulter ici le programme et le palmarès. Le président du festival, Nikita Mikhalkov a déclaré que pour la première fois depuis qu’il assurait la présidence du festival, il était rassuré : le Festival de Moscou avait prouvé sa solidité et son indépendance.


12 juillet 2003 : Baboussia et Koktebel primés au Festival de Karlovy Vary

 

La 38ème édition de ce festival a présenté plus de 250 films (fictions ou documentaires).

Deux films russes ont été primés :

Baboussia (Бабуся) de Lidia Bobrova (2003)

Koktebel (Коктебель) de Boris Khlebnikov et Alexeï Poogrebski


13 juin 2003 : Le Président Vladimir Poutine félicite Mikhaïl Pougovkine à l'occasion ses 80 ans

 

Plusieurs des films dans lesquels a joué Mikhaïl Pougovkine sont encore aujourd’hui très populaires (Noces à Malinovke, Ivan Vassiliévitch change de profession, Douze chaises, Ah, vaudeville, vaudeville,...)


14 juillet 2003 : A Madrid, exposition consacrée à Alexandre Sokourov

 

A Madrid, dans la galerie Elby Benites a lieu une exposition-programmation de films d’Alexandre Sokourov. L’exposition a lieu dans une salle dont le design a été conçu par l’artiste espagnol, admirateur de Sokourov, Edouardo Arroio. Celui-ci a déclaré que les films de Sokourov sont si expressifs que beaucoup de plans sont de véritables oeuvres d’art qui méritent d être exposées.

L’exposition arrive des États-Unis où elle a eu un grand succès. Avant son ouverture à Madrid, Sokourov a déclaré qu’il "ne se considère pas comme à l’avant-garde du cinéma...  L’art ne peut pas être nouveau ou ancien : s’il est véritable, alors il est éternel. Le but de l’art est de répéter les vérités fondamentales de l’homme année après année, siècle après siècle. C’est nécessaire car les hommes souffrent de la propension à l’oubli."


4 août 2003 : 11ème Festival du cinéma russe "Une fenêtre sur l’Europe"

 

Le traditionnel Festival du cinéma russe "Une fenêtre sur l’Europe" va se dérouler à Vyborg du 9 au 16 août 2003. Trois compétitions seront organisées, pour les longs métrages, les films documentaires et les films d’animation. Chaque compétition a son jury particulier.

C’est la onzième fois que la petite ville à la frontière de la Finlande devient le lieu de cette manifestation du cinéma russe. L’idée de ce festival est née à Moscou à l’initiative de l’association russo-européenne de cinéma avec comme objectif d’aider le cinéma russe à retrouver son autorité.

Cette fois seront présentés hors compétition un grand nombre de films de l’année passée qui ont déjà reçu une large reconnaissance.

Au cours du festival, Nikita Mikhalkov présentera son dernier projet : Soleil trompeur-2.

 

Le Directeur de ce 11ème festival est le critique Armen Medvedev qui a dirigé les premières années de restructuration du Goskino soviétique et qui est maintenant directeur du Fonds de soutien au cinéma pour les enfants et les jeunes gens Rolan Bykov.

Au cours de ces dix années se sont formées à Vyborg des traditions qui distinguent ce festival des autres festivals de cinéma russe. Ainsi, c’est le seul festival où ont lieu simultanément trois compétitions, longs métrages, documentaires et films d’animation, jugées par des jurys professionnels : 54 films (13 longs métrages, 16 documentaires, 24 films d’animation). Le Directeur général du Festival «Une fenêtre sur l’Europe» a déclaré que le nombre et la qualité des films, tous nouveaux, montrent que le cinéma russe est bel et bien sur la voie du redressement. Le jury pour les longs métrages est présidé par Vadim Abdrachitov.

On consulter la liste des films présentés en compétition et hors compétition.

A l’ouverture du festival, présentation hors compétition du dernier film du président du jury, Les tempêtes magnétiques (Магнитные бури) de Vadim Abdrachitov


7 août 2003 : Premier prix du Festival des producteurs de cinéma attribué à Pauvre, pauvre Pavel (Бедный, бедный Павел) de Vitali Melnikov

 

Le film consacré au 300ème anniversaire de Saint-Pétersbourg, raconte le destin de l’empereur russe Paul 1er dont le rôle a été tenu par l’acteur célèbre Victor Soukhoroukov. Deux prix spéciaux ont été décernés aux producteurs Nikolaï Machtchenko pour le film Bogdan-Zinobi Khmelnitski et à Svetlana Droujinina pour le film La deuxième fiancée de l’empereur.

Les prix de ce festival ont été déterminés par les spectateurs (plus de trois mille personnes).


12 août 2003 : Au cours du Festival «Une fenêtre sur l’Europe», Piotr Todorovski présente son nouveau film Dans la constellation du taureau (В созвездии Быка)

 

Cela apparaît déjà comme l’un des moments forts du festival. L’année précédente, il avait présenté son film La vie est pleine d’imprévus (Жизнь забавами полна.

Dans une interview, Piotr Todorovski a déclaré :"Dans mon nouveau film, il sera bien entendu question d’amour, car je suis profondément convaincu qu’il n’y a rien dans la vie de plus important." Mais dans le film, il est aussi question de la dernière guerre mondiale car Piotr Todorovski, parti à la guerre à 19 ans et revenu couvert de décorations, avait eu la révélation de son goût pour le métier de réalisateur en voyant les opérateurs filmer des reportages sur la guerre. Depuis la plupart de ses films en parlent.


20 août 2003 : Palmarès du Festival «Une fenêtre sur l’Europe»

 

Dans ce lien : liste des films en compétition, liste des films hors compétition et palmarès


25 août 2003 : La compagnie BetaFilm a reçu les droits de vente à l’étranger pour la série télévisée La Brigade (Бригада)

 

Cette série (5 parties de 52 minutes) a été réalisée par le réalisateur Alexeï Sidorov. Elle a été demi-finaliste dans la célèbre compétition Emma des films pour la télévision. Selon des experts Les droits pour diffuser la série dans un seul des pays européens devrait rapporter à la chaîne de télévision russe pas moins de un million de dollars.


27 août 2003 : Ouverture du Festival de Venise

Parmi les 20 films en compétition pour le Lion d’Or figure le film russe Le Retour (Возвращение) d’Andreï Zviaguintsev . Pour le prix du meilleur premier film concourent deux films russes, à nouveau Le Retour et Le Dernier train (Последний поезд) d’Alexeï  Guerman fils.


27 août 2003 : Journée du cinéma russe à Moscou

 

En ce jour de la fête du cinéma russe aura lieu la première de plusieurs films russes et une fête officielle prendra place le soir dans la salle de cinéma Pouchkine. A cette occasion sera montré pour la première fois le film Bénie soit la femme (Благославите женщину) de Stanislav Govoroukhine,. Le film sortira dans 25 salles de la capitale et dans 50 villes russes.

Parmi les autres sorties attendues signalons Marche Slave (Марш славянки) de Natalia Piankova  et L’Attraction (Притяжение) de Vassili Serikov.

Le Président Vladimir Poutine a envoyé un télégramme de félicitations dans lequel il écrit "Dans le cinéma russe il y a un énorme potentiel artistique, une jeunesse talentueuse et un public fidèle"


5 septembre 2003 : La Russie participe au Festival de Toronto

 

Le 28ème Festival de Toronto, est l’un des festivals de cinéma les plus importants d’Amérique du Nord. Cette année seront présentés 336 films de 55 pays. La Russie sera représentée par deux films : Koktebel (Коктебель) de Boris Khlebnikov et Alexeï Popogrebski   (2003) et  Le Retour (Возвращение) d’Andreï Zviaguintsev.

 


6 septembre 2003 : Lion d’Or de Venise

 

Il est attribué au film : Le Retour (Возвращение) d’Andreï Zviaguintsev


18 septembre 2003 : Ouverture du Festival de San-Sebastian

 

Le 51ème Festival de San-Sebastian présente 100 films parmi lesquels le film russe Les Petites vieilles / Les Vieilles (Старухи) de Guénadi Sidrov. Le journal espagnol Rasson remarque que le cinéma russe, qui autrefois avait souvent remporté des prix au prestigieux Festival de San-Sebastian, puis avait été absent pendant de nombreuses années de ce festival, avait recommencé à participer.

En 2002 le film L'Amant (Любовник) de Valery Todorovski avait remporté le prix du meilleur scénario et de la meilleure image.


 3 octobre 2003: Festival international du film de Marrakech

 

En compétition officielle :  Baboussia (Бабуся) de Lidia Bobrova


15 au 20 octobre : Festival international du VGIK Moscou

 

Ce festival est organisé par le VGIK (Institut national de la cinématographie) et prévoit deux compétitions, l’une internationale, l’autre russe. Les films montrés ont été réalisés par des étudiants. Le festival est soutenu par le Ministère de la Culture de la Russie et par l’Union des cinéastes de Russie.


14 octobre 2003 : Grand Prix du Festival de Varsovie attribué au film russe De tout coeur, Lilia

 

Le Grand Prix du 19ème Festival du cinéma de Varsovie dans la catégorie "Nouveaux films – nouveaux réalisateurs" a été attribué à  De tout coeur, Lilia  de Larissa Sadilova. La réalisatrice a déclaré "que ce n’était pas par hasard qu’un film russe avait emporté le premier prix car le cinéma russe était à nouveau en train de devenir populaire". Larissa Sadilova a également déclaré qu’une partie de la somme reçue pour ce prix (5 000 euros) l’aiderait à préparer son prochain film qui évoquerait une équipe de musiciens pendant la dernière guerre mondiale. 


15 octobre 2003 : Ouverture du 15ème Festival "Kinotavr" en 2004

 

Ce festival, qui aura lieu l’été 2004, prévoit de commémorer particulièrement son 15ème anniversaire. A cette occasion le Festival "Kinotavrik" sera transformé en Festival international des arts pour enfants.

La Cérémonie officielle de remise des Béliers d’or est prévue pour le 3 décembre.

Ces prix sont décernés par les critiques et journalistes de cinéma. Voir le palmarès.

L’acteur Alexandre Abdoulov sera décoré de l’ordre de «L’événement cinématographique»

La société Kinotavr annonce qu’elle va produire un nouveau film Les Cosaques du Kouban 2


18 octobre 2003 : Ouverture des Jours de Mosfilm à Berlin

 

Les Jours de Mosfilm ont lieu dans le cadre des rencontres Russo-Allemandes 2003-2004 à Berlin.

Ils célèbrent le 80ème anniversaire de Mosfilm, un des plus anciens studios russes de cinéma. A cette occasion sont présentés des nouveaux films comme Pauvre, pauvre Pavel (Бедный, бедный Павел) de Vitali Melnikov, et Les Tempêtes magnétiques (Магнитные бури) de Vadim Abdrachitov, mais aussi de nombreux films datant de différentes époques de l’histoire du cinéma russe. Parmi ceux-ci Guerre et Paix de Sergueï Bondartchouk, Quand passent les cigognes (Летят журавли) de Mikhaïl Kalatozov, Solaris (Солярис) d'Andreï Tarkovski, L’Aubier rouge de Vassili Chouchkine. 


20 octobre 2003 : Baboussia reçoit le Grand Prix du 5ème Festival du cinéma européen Cinessone (France)

 

Ce film de Lidia Bobrova, qui avait déjà eu le Grand Prix du Festival de Paris, sera distribué en France début février 2004.


25-30 octobre 2004 : Semaine de cinéma russe à New-York

 

Programme complet


31 octobre - 5 novembre 2003 : Semaine de cinéma russe à Paris

 

Programme détaillé


10 novembre : Palmarès du Festival "Souris, Russie !" (Улыбнись, Россия !)

 

Le Grand Prix du Festival des films comiques "Souris, Russie !" a été décerné à  Et le matin ils se sont réveillés de Sergueï Nikonenko. Le film s’inspire des oeuvres de Vassili Chouchkine.

Le festival, qui s’est déroulé à Yaroslav, a été suivi par plus de 40 000 spectateurs répartis dans huit salles. Il a présenté 27 films classés en 4 catégories : films pour la télévision, films de cinéma, films pour enfants et premiers films.

D’autres prix ont été décernés à N’y pense même pas de Rouslan Baltser, Le Bourreau de Roman Fokin, La Vérité au sujet des Chtchelpys d’Alexeï Mouradov, La promenade (Прогулка) d’Alexeï Outchitel et Les Voleurs de livres de Leonid Rybakov.

Prix spécial de la presse pour "un classique du genre et à l’occasion du 30ème anniversaire de sa sortie» à Ivan Vassilievitch change de profession de Leonid Gaïdaï.


11 novembre 2003 : Le Nouveau Russe, montré à la télévision, aura-t-il une suite ?

Le 7 novembre Un Nouveau Russe (Олигарх ) de Pavel Lounguine a été montré sur la chaîne nationale RTR.

Peu après la sortie, Beresovski, dont beaucoup pensent qu’il est le prototype du héros Platon Makovski du film, s’était ainsi exprimé. "Comme première approximation de la vérité, le film n’est pas mal fait, mais je ne suis pas en mesure de porter un jugement sur le film, car trop d’épisodes me rappellent ceux de ma propre vie. Par ailleurs, je ne vois pas de grand art dans ce film".

D’autre part Youli Doubov, l’auteur du roman La Grande soudure dont s’est inspiré le film, a annoncé qu’elle était en train d’écrire une suite au roman.


20 novembre 2003 : Alexeï Batalov fête son 75ème anniversaire

 

Alexeï Batalov, l’un des artistes russes les plus connus, fête le 20 novembre 2003 son 75ème anniversaire.

Il a joué avec les actrices les plus prestigieuses : Tatiana Samoïlova (Quand passent les cigognes), Iya Savvina (La Dame au petit chien), Tatiana Lavrova (Neuf jours d'une année), Inna Makarova (Très cher humain), Vera Alentova  (Moscou ne croit pas aux larmes).

Selon Vera Alentova, Alexeï Batatlov ne se comportait jamais en star, ce n’est pas en vain qu’on dit que plus les gens sont talentueux et remarquables, plus ils sont simples. Travailler avec Alexeï Batalov était une grande joie, c’était un partenaire merveilleux, avec une énorme expérience mais aussi extrêmement attentif, respectueux des autres, un homme discret, parlant peu mais pensant beaucoup.


24 novembre 2003 : Films nominés pour les "Béliers d’or"

 

A Moscou, on connaît les films pouvant prétendre à l’un des 14 "Béliers d’or" attribués par les journalistes et critiques de cinéma pour les films russes ou étrangers sortis en Russie en 2003

Pour le titre principal du meilleur film russe sont nominés :

Palmarès complet


27 novembre 2003 : Vladimir Machkov a quarante ans

 

Vladimir Machkov fête ses quarante ans au cours du tournage du film Le silence du matelot (Матросская Тишина) d’Abraham Schwartz dont il est co-auteur et acteur principal.

Parmi les films qui l'ont rendu célèbre, signalons :


27 novembre - 1er décembre 2003 : XIème Festival de cinéma russe à Honfleur

 

 Programme complet sur Festival de Honfleur


1 décembre 2003 : Grand prix du Festival de Honfleur

 

Le Grand Prix du Festival de Honfleur est attribué au film Le Coucou (Кукушка) d'Alexandre Rogozhkine (2002).

Palmarès sur Festival de Honfleur


1 décembre 2003 : Premier prix du Festival de Salonique attribué au film Le Dernier train (Последний поезд) d’Alexeï Guerman fils

 

Le Dernier train d’Alexeï Guerman fils remporte l’Alexandre d’or du Festival international de cinéma de Salonique présidé cette année par le célèbre réalisateur géorgien Otar Iosseliani. En plus du titre, Alexeï Guerman a reçu la somme de 37 000 euros.

Dans le cadre de la compétition "Nouveaux horizons" le film Le Retour (Возвращение) d’Andreï Zviaguintsev a reçu une mention spéciale.


3 décembre 2003 : Festival "Stalker" du cinéma pour la défense des droits de l’homme

 

Plus de 80 films ont été montrés au cours de ce 8ème Festival international du cinéma pour la défense des droits de l’homme qui se déroulera du 10 au 17 décembre à la Maison des Cinéastes de Moscou. C’est Marlen Khoutsiev qui en est le président.


4 décembre 2003 : Palmarès du Bélier d’or 2003

 

Il s'agit du prix de la critique et de la presse cinématographique pour les films russes

Palmarès


8 décembre 2003 : Karen Chakhnazarov tourne Le Cheval blême

 


9 décembre 2003 : La Maison de fous (Дом дураков) d’Andreï Kontchalovski présenté aux Oscars

 

Le comité russe chargé de désigner le film présenté aux Etats-Unis pour l’Oscar du meilleur film étranger, présidé par Vladimir Menchov, a choisi  La maison de fous  (Дом дураков) d’Andreï Kontchalovski. Selon la journaliste de Nezavissimaïa Gazeta E. Barabach, Nikita Mikhalkov aurait voté pour  L'Amant (Любовник) de Valery Todorovski et Elem Klimov pour Le Coucou (Кукушка)d'Alexandre Rogozhkine.


18 décembre 2003 : Le Retour (Возвращение) d’Andreï Zviaguintsev proposé pour les Golden Globes des films étrangers à Los Angeles le 25 janvier 2003

 


18 décembre 2003 : Prix du Festival "Stalker" du cinéma de défense des droits de l’homme

 

Les films russes les plus connus, présentés au festival comme  Le Coucou (Кукушка), La Guerre (Война), La Maison de fous   (Дом дураков) d’Andreï Kontchalovski, L’Etoile (Звезда), De tout coeur, Lilia (С любовью, Лиля), ont été ignorés du jury qui a préféré attribuer ses prix à des films moins connus. A une exception ce pendant : le film Spartak et Kalachnikov d’Alexandre Prochkine qui a reçu un prix.

Le Grand Prix a été attribué au documentaire Klondaïka de Vladimir Popov. Le prix du meilleur premier film à Le Streptoside rouge de Vassili Tchiguinski. Le Prix Spécial de la Guilde des réalisateurs a été attribué à Lettres à Elsa de Igor Maslennikov


20 décembre 2003 : Le musée de Moscou organise un Festival de cinéma de 15 jours

 

L'évènement est consacré aux premiers films d'anciens élèves des Cours Supérieurs de formation des scénaristes et réalisateurs de Moscou et a lieu à l'occasion du quarantième anniversaire de la création de cet établissement.


24 décembre 2003 : Election des films proposés pour "l'Aigle d'or"

 

Le premier tour du vote pour les films qui seront proposés pour le prix de l’Académie nationale des arts et sciences cinématographiques ("l’Aigle d’or") a eu lieu. Ont pris part au vote les 5000 membres de l’Union des cinéastes de la Fédération de Russie. Au vote étaient soumis 35 films de fiction, 58 films documentaires et plus de 40 films d’animation, courts-métrages ou films pour la télévision. Après ce premier vote, 13 films de fiction restent en compétition. Le deuxième tour, auquel prendront part seulement les 260 académiciens, réduira à 5 le nombre de films en compétition. Les prix seront attribués en janvier.


25 décembre 2003 : Plaque commémorative pour le film L'Ironie du sort

 

Le film L'Ironie du sort d'Eldar Riazanov a été posée sur la maison où est entré par erreur le héros principal (Jenia Loukachine) au 125 de l’avenue Vernadski à Moscou (et non à Léningrad !).


30 décembre 2003 : L'Ironie du sort, comme tous les ans depuis plus de trente ans

 

A la veille du nouvel an, les Russes pourront voir sur leur écran de télévision leur comédie préférée L'Ironie du sort (Ирония судьбы, или С легким паром !) d'Eldar Riazanov


Plan du site   - Russian films -    Liens   -   Contacts