Kinoglaz

 


- Dernières infos


Agenda

 

Films


Personnes


Ciné-dossiers

 

 

L'association kinoglaz.fr




Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Valeria GAÏ GUERMANIKA
Валерия ГАЙ ГЕРМАНИКА
Valeria GAI GERMANIKA
 
Russie, 2008, 80 mn 
Couleur, fiction

Ils mourront tous, sauf moi

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Все умрут, а я останусь

 

 Everybody dies but me

 Vse umrut, a ya ostanus


 
Réalisation : Valeria GAÏ GUERMANIKA (Валерия ГАЙ ГЕРМАНИКА)
Scénario : Youri KLAVDIEV (Юрий КЛАВДИЕВ), Aleksandr RODIONOV (Александр РОДИОНОВ)
 
Interprétation
Youlia ALEXANDROVA (Юлия АЛЕКСАНДРОВА) ...Nastia
Nazar AS-SAMARRAI (Назар АС-САМАРРАЙ)
Alekseï BAGDASSAROV (Алексей БАГДАСАРОВ) ...Le père de Katia
Olga CHOUVALOVA (Ольга ШУВАЛОВА) ...Vika
Polina FILONENKO (Полина ФИЛОНЕНКО) ...Katia
Donatas GROUDOVITCH (Донатас ГРУДОВИЧ) ...Aleks
Agnia KOUZNETSOVA (Агния КУЗНЕЦОВА) ...Janna
Olga LAPCHINA (Ольга ЛАПШИНА) ...Le mère de Katia
 
Images : Alicher KHAMIDKHODJAEV (Алишер ХАМИДХОДЖАЕВ)
Décors : Denis CHIBANOV (Денис ШИБАНОВ)
Produit par : Igor TOLSTOUNOV (Игорь ТОЛСТУНОВ)
Production : Profit
 
Date de sortie en France : 2009-04-22, Site

Prix et récompenses :
Prix spécial du Jury, Caméra d'or, Festival de Cannes, Cannes (France), 2008
Meilleur premier film Festival international du film sur les droits de l'homme "Stalker", Moscou (Russie), 2008
Découverte de l'année Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2008
Prix cinevision, Festival de Munich, 2008

Synopsis
Trois jeunes jeunes lycéennes, Vika, Janna et Katya, apprennent qu'une soirée disco va être organisée dans leur lycée et s’apprêtent à faire leurs premiers pas dans l’univers séduisant mais inconnu des plaisirs adolescents... Le film évoque ce qu'elle attendent du premier flirt, de la première fois, de l'amitié. Mais elle vont découvrir la cruauté du monde de l’adolescence. La réalité est bien différente de l’idée qu’elles s’en font...
 

Commentaires et bibliographie
L’année de la crise : un regard sur le cinéma russe 2008-2009, Elena KVASSOVA-DUFFORT, Article, kinoglaz.fr, 2009
Valeriia Gai-Germanika : Everybody Dies But Me (Vse umrut, a ia ostanus', 2008), Aleksandr KOLBOVSKI, Critique de film, kinokultura.com, 2008
 
Dossier de presse
www.cinezik.org
www.critikat.com
Vidéo du Festival de Cannes 2008 sur le film


Commentaires de la réalisatrice, extraits du dossier de presse :


Le titre

Valeria Gaï GUERMANIKA : Il y a quelques années, j’étais très amoureuse d’un metteur en scène. Il réagissait bizarrement à cet amour, par provocation ou pour d’autres raisons. Un jour, j’ai éclaté en sanglots et je lui ai dit : « Tu me mets hors de moi, tu es plus vieux que moi et tu mourras avant moi. Tout le monde mourra. Tout le monde mourra, sauf moi. » Cette phrase m’est restée. Je me suis même dit : « Tous mes films parleront de toi pour que tu le voies. » Puis ce titre est devenu un film. C’est avec ironie que je repense à cette histoire aujourd’hui, bien moins sérieusement qu’à l’époque. À l’époque, justement, tout mon drame tenait dans cette phrase. Comme Katia quand elle la prononce.


La Réalisation

Valeria Gaï GUERMANIKA : Il n’y a que moi qui pouvais tomber enceinte au début du projet et accoucher à la fin ! Je me dis que les premières paroles de mon bébé seront : « Moteur ! Caméra ! Action ! » C’était une période très difficile pour moi au début. Sans doute ai-je tourné ce film à la suite d’un choc. Parce que je me suis retrouvée seule, que j’avais deux chiens et que j’ai développé une intoxication endogène ! C’était terrible ! Quand j’arrivais sur le plateau, j’avais envie de vomir. J’ai même dû le quitter plusieurs fois pour aller chez le médecin. J’ai décidé que mes héroïnes principales seraient interprétées par des actrices qui sauraient très exactement ce qu’elles avaient à faire. Aghnia a été surprise par ma direction d'acteurs, et je l’ai entendue dire au début : « Je ne sais pas où regarde la caméra, je ne comprends pas ce qu’on me dit, ni ce qui se passe, ce n’est pas du cinéma, c’est de l’amateurisme le plus complet ! » Mais c’est comme ça que je travaille. J’ai dit aux acteurs : « Tout ira bien. Vous devez me faire confiance. Si vous ne me faites pas confiance, il faudra qu’on se quitte. Mais si vous me faites confiance, alors allons-y. »


Les actrices et héroïnes

Valeria Gaï GUERMANIKA : Quand je faisais le casting des filles, je disais que je ne raconterais rien de l’héroïne. « Lisez le scénario et prenez vous-même votre rôle. » Si ce que l’actrice faisait me plaisait, je la retenais. Aghnia a immédiatement opté pour le rôle de Janna. Une demi-heure après avoir lu le scénario, elle m’a appelée et m’a dit : « Ça, c’est mon rôle. Ne le donne à personne d’autre. » Polina m’a aussi dit : « Ça, c’est pour moi. »

L’image

Valeria Gaï GUERMANIKA : J’ai eu beaucoup de chance d’avoir comme chef-opérateur Alicher Khamidkhodjaev. Il vient du documentaire et me comprend parfaitement. Il ne me posait pas les questions que me posaient les autres chefs-opérateurs. Alicher faisait ce qu’il avait à faire, c’est-à-dire filmer. Moi, je m’occupais des acteurs, mais lui ne me demandait pas par où ils allaient passer et ce qu’ils allaient faire : il les filmait.

Sur le plateau comme dans la vie

Valeria Gaï GUERMANIKA : Je suis documentariste. Je fais du cinéma sur ce que je connais, sur ce que j’ai vu, sur mes propres expériences. De plus, je tourne tous mes films là où je vis, parce que je ne peux pas faire autrement. Ce quartier, c’était le mien et ce film était comme un adieu à ce quartier. Et tout ce qu’il y avait sur le plateau était authentique. L’alcool que les filles boivent est bien réel. Nous avons tout tourné en plan-séquence. On n’aurait pas pu faire autrement, ni ouvrir la bouteille ni boire le cocktail. Quand Katia et sa mère doivent se battre, les gestes sont bien réels. Polina était couverte de bleus et d’égratignures. Olga Lapchina est tombée dans le couloir et s’est fait mal au dos. Il n’y avait pas de doublures parce que les actrices ont accepté de pénétrer cette réalité et y sont allées d’elles-mêmes. Je les avais prévenues que ce serait comme ça et pas autrement.

Les adolescents

Valeria Gaï GUERMANIKA : J’ai décidé de faire un film sur ces adolescents, parce que j’étais comme eux à 19 ans. En fait, être un adolescent glamour ou non, venir d’une riche famille ou non n’ont aucune importance. Quand, dans un quartier périphérique, un genre de cité dortoir, tu sors dehors et que tu discutes avec tes amis, tu deviens comme eux. Et le milieu social dont tu es issu n’a aucune importance.


Commentaire du producteur Igor TOLSTOUNOV, extrait du dossier de presse:

On a devant les yeux l’histoire d’élèves de seconde de Moscou (c’est important) qui sont tout ce qu’il y a de plus standard, des élèves d’aujourd’hui. Il me semble que la valeur de ce film est là : il s’agit d’une histoire ordinaire qui se passe avec des filles ordinaires, des lycéennes ordinaires. Elles ne sont ni alcooliques, ni prostituées, ni droguées ; ce sont des filles normales. Elles vont grandir, vont élever elles aussi des enfants, et c’est cette chaîne incessante de la vie dont nous ne voyons non pas un maillon, mais uniquement l’infime partie d’un maillon. On voit dans ce film les relations qu’ont aujourd’hui les lycéens et les enseignants, les parents et les enfants. Le conflit père fils est éternel, mais à 14 ou 15 ans, on a l’impression qu’il ne concerne que toi. Les parents ont entretemps oublié comment ils étaient au même âge…

Sélections dans les festivals :
- Russian film symposium. Université de Pittsburgh, Pittsburgh (USA), 2017
- Les rencontres culturelles Russenko, Le Kremlin-Bicêtre (France), 2012
- Festival "Le Printemps Russe en Tunisie". Les Journées du cinéma russe en Tunisie, Tunis / Sousse / Hammamet (Tunisie), 2012
- Festival européen du film de Séville : SEFF, Séville (Espagne), 2011
- Festival Pau ville russe, Pau (France), 2011
- Quinzaine du cinéma russe à Strasbourg, Strasbourg (France), 2011
- Russian Resurrection Film Festival, Différentes villes (Australie), 2010
- Rencontres de cinéma européen, Vannes (France), 2010
- Temps de paroles : de l'Empire soviétique à la Russie, Valence (France), 2010
- Journées du cinéma russe à Orléans, Orléans (France), 2010
- Semaine russe au Ciné-Parvis Le Méridien de Tarbes, Tarbes (France), 2010
- Semaine de cinéma russe à la cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême, Angoulême (France), 2010
- Festival du film d'Europe Centrale et Orientale , Wiesbaden (Allemagne), 2009
- Festival international du film d'Helsinki, Helsinki (Finlande), 2009
- La femme russe dans le cinéma russe et soviétique, Biarritz (France), 2009
- Sortie en France en salle du film :, Différentes villes (France), 2009-04-22
- Cinémas russes à Montauban, Montauban (France), 2009
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2009
- Festival international du film de Tromso : TIFF, Tromso (Norvège), 2009
- Festival international du film de Rotterdam, Rotterdam (Pays-Bas), 2009
- Monaco Charity Film Festival, Monaco (Principauté de Monaco), 2009
- Festival international du cinéma Tarkovski "Le Miroir", Ivanovo (Russie), 2009
- Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2009
- Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2009
- Festival du film de Karlovy Vary : KVIFF, Karlovy Vary (Tchéquie), 2009
- Festival international du film d'Istanbul, Istanbul (Turquie), 2009
- Semaine de cinéma russe à New York, New York (USA), 2009
- Festival international du film de Munich, Munich (Allemagne), 2008
- Festival du film européen de Bruxelles : FFFB / L'Age d'or et cinédécouvertes, Bruxelles (Belgique), 2008
- Festival du nouveau cinéma, Montréal (Canada), 2008
- Semaine du nouveau cinéma russe à Paris : Regards de Russie, Paris (France), 2008
- Festival de Cannes, Cannes (France), 2008
- Festival international du film d'Haïfa, Haïfa (Israël), 2008
- Festival de cinéma russe, Riga (Lettonie), 2008
- The Times BFI London Film Festival, Londres (Royaume Uni), 2008
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2008
- Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2008
- Festival international du cinéma contemporain «Zavtra / 2morrow», Moscou (Russie), 2008
- Festival international du film sur les droits de l'homme "Stalker", Moscou (Russie), 2008
- Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2008
- Festival international du film de Stockholm, Stockholm (Suède), 2008

Images et vidéos
 





 


Vos remarques