Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Boris SHREIBER
Борис ШРЕЙБЕР
Boris SHREIBER
 
URSS, 1934, 90 mn 
Noir et blanc, parlant, fiction

l'Age adulte

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Совершеннолетие

 

 Coming of age

 Sovershennoletiye


 
Réalisation : Boris SHREIBER (Борис ШРЕЙБЕР)
Scénario : Iogan ZELTSER (Иоган ЗЕЛЬЦЕР)
 
Interprétation
Efim ALTUS (Ефим АЛЬТУС) ...Guedali
Olga BEIOUL (Ольга БЕЮЛ) ...Soura
Antonina BRIANTSEVA (Антонина БРЯНЦЕВА) ...Katia
L. CHOSTAK (Л. ШОСТАК) ...Motia
M. CHOUVALOV (М. ШУВАЛОВ) ...l'aveugle
Raïssa ESSIPOVA (Раиса ЕСИПОВА) ...Tania
Pavel KADOTCHNIKOV (Павел КАДОЧНИКОВ) ...Mikhas
Leonid MAKARIEV (Леонид МАКАРЬЕВ) ...Yavorski
S. PONOTCHEVNY (С. ПОНОЧЕВНЫЙ) ...Mamaev
A. SEMENOV (А. СЕМЕНОВ) ...Piotr
Youri TOLOUBEEV (Юрий ТОЛУБЕЕВ) ...Andreï
I. ZONE (И. ЗОНЭ) ...Müller
 
Images : David CHLIOUGLEIT (Давид ШЛЮГЛЕЙТ)
Décors : Robert FEDOR (Роберт ФЭДОР)
Musique : Sergueï MITINE (Сергей МИТИН)
Ingénieur du son : N. OBOLONSKI (Н. ОБОЛОНСКИЙ)
Production : Belgoskino
 

Synopsis
1918. Sous la pression des Allemands, l’Armée rouge doit quitter une ville de Biélorussie. Les Allemands occupent la ville et commencent l’exportation du blé vers l’Allemagne. L’ouvrier Guedali, revient chez lui après une longue absence. Des jeunes gens, dont le juif Motia, membres d’une organisation bolchévique clandestine, sous les directives d'un certain Diki, organisent la résistance. Une grève des employés du chemin de fer est étouffée par les Allemands, alors les jeunes décident de faire sauter le pont indispensable pour le transport du blé vers l’Allemagne. L’Armée rouge arrive. On découvre que le chef de la résistance, Diki, n’est autre que Guedali, le père de Motia.
 

Commentaires et bibliographie
 
Le film montre la participation des Juifs au mouvement révolutionnaire et souligne le lien entre révolution et émancipation.

En 1935 il y a eu une version muette du film sensiblement plus courte (1728 m au lieu de 2450 m). En 1937 une version également un peu plus courte que la première : 2105 m.

Sélections dans les festivals :
- Kinojudaïca au Memorial de la Shoah de Paris, Paris (France), 2009


Vos remarques