Kinoglaz

 


- Dernières infos


Agenda

 

Films


Personnes


Ciné-dossiers

 

 

L'association kinoglaz.fr




Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  Autres 
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Andreï KONTCHALOVSKI
Андрей КОНЧАЛОВСКИЙ
Andrei KONCHALOVSKY
 
URSS, 1965, 102 mn 
Noir et blanc, fiction

Le Premier maître

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Первый учитель

 

 The First Teacher

 Pervy uchitel


 
Réalisation : Andreï KONTCHALOVSKI (Андрей КОНЧАЛОВСКИЙ)
Scénario : Tchinguiz AITMATOV (Чингиз АЙТМАТОВ), Boris DOBRODEEV (Борис ДОБРОДЕЕВ), Andreï KONTCHALOVSKI (Андрей КОНЧАЛОВСКИЙ)
D'après un récit de Tchingiz Aïmatov
 
Interprétation
Natalia ARINBASSAROVA (Наталья АРИНБАСАРОВА) ...Altynaï
Bolot BEICHENALIEV (Болот БЕЙШЕНАЛИЕВ)
Sovetbek DJOUMADYLOV (Советбек ДЖУМАДЫЛОВ)
Darkoul KOUIOUKOVA (Даркуль КУЮКОВА)
Idris NOGAIBAEV (Идрис НОГАЙБАЕВ)
Klara YOUSSOUPJANOVA (Клара ЮСУПЖАНОВА)
 
Images : Gueorgui RERBERG (Георгий РЕРБЕРГ)
Décors : Mikhaïl ROMADINE (Михаил РОМАДИН)
Musique : Viatcheslav OVTCHINNIKOV (Вячеслав ОВЧИННИКОВ)
Ingénieur du son : Evgueni KACHKEVITCH (Евгений КАШКЕВИЧ)
Production : Mosfilm, Kirghizfilm
Distribution en France : Arkeïon Films
 
Sites : Page Allociné, page IMDb
Date de sortie en France : 1967-10-18, Site

Prix et récompenses :
Meilleur rôle féminin Natalia ARINBASSAROVA , Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 1966

Synopsis
1923. la guerre civile est finie : la paix est revenue en Asie centrale. Le premier instituteur, Diouchen, ancien soldat de l’armée rouge, s’installe dans un village kirghize. Diouchen est plein de ferveur : il est persuadé que seule l’instruction délivrera les paysans de leur esclavage et leur permettra d’édifier une vie nouvelle. Mais les villageois, enfermés dans leurs préjugés, ne se montrent pas coopératifs. L’instituteur reconstruit seul une vieille grange abandonnée pour en faire une école. Il presse les parents de lui confier leurs enfants.
Un jour, on apprend la mort de Lénine. Les anciens riches espèrent pouvoir réinstaller leur pouvoir. Nodyberk, l’un d’eux, déteste l’instituteur et convoite Altinaï, l’une de ses élèves. Il fait rosser Diouchen et fait enlever la jeune fille par des bandits à sa solde. Elle est sauvée par l’instituteur, mais déshonorée. Les jeunes gens, amoureux, fuient le village. Cependant, Diouchen revient et, constatant que son école a été incendiée, décide de la reconstruire.
 

Commentaires et bibliographie
Le premier maître (1965) [film de Andreï Kontchalovsky], Julien MORVAN, Critique de film, Perestroikino, 2020
Des territoires de projection : la représentation des confins dans le cinéma soviétique (1928-1968), Catherine GÉRY, Article, Presses de l'Inalco, 2016
LE PREMIER MAÎTRE (Perviy Outchitel). LA LIBERTÉ S'EFFORÇANT DE GUIDER LE PEUPLE, Sébastien CHAPUYS, Critique de film, critikat.com, 2010
Le premier maître [Andreï Kontchalovski], Critique de film, Ciné-club de Caen
 
« Le Premier maître est un joli film provincial. Contrairement à certains de ses confrères soviétiques, le réalisateur n’a pas été tenté par les réalités nouvelles que le régime offre à ses cinéastes. Bien au contraire, il est retourné aux sources. Un peu à la manière des maîtres de la grande époque pré-stalinienne, il nous raconte le combat pacifique d’un soldat de l’armée rouge devenu instituteur, qui, dans un coin perdu du Kirghizistan, cherche à transformer les paysans hostiles et imbus de préjugés en citoyens soviétiques conscients de leurs droits et de leurs devoirs ». Jean de Baroncelli

Sélections dans les festivals :
- Rétrospective Andreï Kontchalovski à la Cinémathèque de Toulouse, Toulouse (France), 2020
- Rétrospective Andreï Kontchalovski à la Cinémathèque française, Paris (France), 2020
- Cinépassion été 2019, Chambon sur Lignon (France), 2019
- Journées du cinéma russe à Orléans, Orléans (France), 2019
- Les intellectuels français et les révolutions de 1917 au Max-Linder, Paris (France), 2017
- Institut Lumière - Centenaire de la révolution d'octobre 1917, Lyon (France), 2017
- Les rencontres des cinémas d'Europe, Aubenas (France), 2016
- Soirées du cinéma russe de Bordeaux, Bordeaux (France), 2016
- Festival international du film de Leeds, Leeds (Royaume Uni), 2012
- Festival Andreï Kontchalovski. Regards sur le passé, Moscou (Russie), 2012
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2012
- Internet-festival "Rossiskaya Gazeta" Dubl DV@, Différentes villes (Russie), 2012
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2011
- Rétrospective de cinéma russe au Reflet Médicis, Paris (France), 2010
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2009
- Cinéphilies de Grenoble, Grenoble (France), 2008
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2005
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2002
- Sortie en France en salle du film :, Différentes villes (France), 1967-10-18
- Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 1966

Images et vidéos
 
Film sans sous-titres

 


Vos remarques