Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Réalisateur,
Scénariste,
Acteur
 
Né en 1964, URSS
 
 

Andreï ZVIAGUINTSEV

Андрей ЗВЯГИНЦЕВ
Andrei ZVIAGINTSEV

Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
2017 - Faute d'amour (Нелюбовь) [fiction, 127 mn]
2014 - Léviathan (Левиафан) [fiction, 144 mn]
2011 - Expérience cinq (Secret) (Эксперимент 5ive (Тайна)) [fiction, 7 mn]
2010 - Elena (Елена) [fiction, 109 mn]
2009 - Apocrypha (Apocrypha) [fiction, 13 mn]
2006 - Le Bannissement (Изгнание) [fiction, 150 mn]
2003 - Le Retour (Возвращение) [fiction, 106 mn]
2000 - Obscure (Obscure) [film TV, 28 mn]
2000 - Le Choix (Выбор) [film TV, 23 mn]
 
Scénariste
2014 - Léviathan (Левиафан) de Andreï ZVIAGUINTSEV [fiction, 144 mn]
2010 - Elena (Елена) de Andreï ZVIAGUINTSEV [fiction, 109 mn]
2009 - Apocrypha (Apocrypha) de Andreï ZVIAGUINTSEV [fiction, 13 mn]
 
Acteur
2015 - Le cinéma : une affaire publique (Кино — общественное дело) de Tatiana BRANDRUP [documentaire, 96 mn]
1999 - Kamenskaya (Каменская) de Youri MOROZ [série TV, 832 mn]
1996 - Le Petit chat (Котенок) de Ivan POPOV [fiction, 84 mn]
1995 - Shirly-Myrli (Ширли-мырли) de Vladimir MENCHOV [fiction, 143 mn]

Autres films
2008 - New-York I love you (USA-France) [film composed of different short films, Zvyagintsev's short film was not included in the final film.]

Auteur :

Prix et récompenses :
Faute d'amour :
Meilleure réalisation, Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2018
Grand prix, Semaine du cinéma russe à Londres, Londres (Royaume Uni), 2017
Meilleure réalisation, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2017
Meilleure image, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2017
Léviathan :
Prix de la FIPRESCI, Festival international du film de Palm Springs, Palm Springs (USA), 2015
Meilleur film, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2015
Meilleure réalisation, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2015
Meilleur scénario, Festival de Cannes, Cannes (France), 2014
Meilleur film, The Times BFI London Film Festival, Londres (Royaume Uni), 2014
Grand prix, Festival international du film du Moyen-Orient : MEIFF, Abou Dabi (Emirats Arabes Unis), 2014
Elena :
Meilleur film de fiction, Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2012
Meilleure réalisation, Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2012
Prix spécial du Jury, Un certain regard, Festival de Cannes, Cannes (France), 2011
Grand prix, Festival du film de Gand, Gand (Belgique), 2011
Meilleur rôle féminin, Festival international du film d'Inde : IFFI, Goa (Inde), 2011
Meilleur film, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2011
Meilleure réalisation, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2011
Meilleure réalisation, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2011
Le Bannissement :
Prix de la Fédération des ciné-clubs de Russie, Programme russe : nouveaux films de fiction, Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2007
Le Retour :
Meilleur film, Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2004
Meilleur film, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2003
Meilleur premier film, Prix de la Guilde des historiens et critiques de cinéma, Moscou (Russie), 2003
Meilleur film de fiction, Prix "NIKA", Moscou (Russie), 2003
Lion d'Or du meilleur film, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 2003
Le Retour :
Prix Luigi De Laurentiis 2003, décerné à une première œuvre de fiction
Elena :
Winner of the 2010 Sundance/NHK International Filmmakers Award

Biographie
Andreï Ziagintsev a conquis une célébrité mondiale grâce à son premier film Le Retour qui a obtenu le Lion d’Or au Festival de Venise en 2003. Il dit qu’il a été servi par la chance et conduit par l’ambition. Sa biographie montre au moins une obstination passionnée –qui ressemble beaucoup à une vocation- dans la poursuite de sa carrière artistique.
Né le 6 février 1964, à Novossibirsk en Sibérie, il réalise son rêve d’enfance lorsqu’il quitte le lycée en fin de première pour entrer à l’école de théâtre de sa ville. C’est en 1980 : il a seize ans.
Très vite distingué par le directeur des études, Lev Belov, il interprète de multiples rôles, acquiert une célébrité locale dont il pressent déjà les limites. En 1983, à la sortie de l’école, il part donc pour Moscou où il a la révélation, au théâtre Maïakovski, de ce qu’est un grand spectacle. En 1986, il est admis au concours d’entrée du GITIS (le prestigieux institut de théâtre de Moscou) : il apprend son métier avec Levertov dans la classe d’Evgueni Lazarev. Diplômé en 1990, il refuse d’entrer dans la troupe de Mark Zakharov, le célèbre directeur du Lenkom de Moscou. Son ambition l’appelle à choisir des voies plus risquées : il fait du théâtre expérimental, mais ne peut, faute de moyens, produire de spectacle. Depuis 1988, il se passionne pour le cinéma : son premier choc a été L’Avventura de M.Antonioni.
En 1993, pour survivre, il doit accepter de réaliser des scénarios publicitaires avec un ami, ancien élève du VGIK. Ce travail qu’il accomplit comme un expédient lui ouvre les portes de la chaîne de télévision russe, la Ren-TV, et, enfin, celles du cinéma. En effet, à la Ren-TV, il est remarqué par le directeur, Dmitri Lesnevski, qui lui confie la réalisation de 3 épisodes d’une série à succès. Lesnevski est aujourd’hui le producteur du film Le Retour : il a soutenu le jeune cinéaste dans ses décisions, ainsi dans le choix des jeunes acteurs, Dobronravov (Ivan) et Vladimir Garine (Andreï), ce dernier particulièrement fragile. L’effort physique et moral qu’il demandait aux enfants était un risque dont Ziagintsev était conscient. Il a gagné son pari.
Le film, tourné en 40 jours, de juin à août 2002, a ensuite exigé trois mois de montage, puis un important travail de sonorisation (il y a moins de 10p.100 de son direct). Le film terminé le 19 mai 2003, a été projeté pour la première fois le 25 juin 2003, en l’absence dramatique du jeune acteur Vladimir Garine (Andreï) décédé accidentellement près de Saint-Pétersbourg dans les jours mêmes de cette projection.
 

Commentaires et bibliographie
- Léviathan : le pot de terre contre le pot de fer, version russe Franck NOUCHI, 2014, lemonde.fr
- Léviathan , impressionnant Andreï Zviaguintsev Arnaud SCHWARTZ, 2014,
- Léviathan , de Andreï Zviaguintsev : la loi des affreux , Pierre MURAT, 2014, telerama.fr
- Léviathan un homme seul face aux vices des puissants MANDELBAUM, Jacques, 2014,
- Le film Léviathan primé à Cannes déjà vendu dans 40 pays BERGON Mathilde, 2014, lefigaro.fr
- Le film Léviathan dénonce magistralement la corruption russe SCHWARTZ Arnaud, 2014,
- "Je voulais raconter l'effondrement d'une âme". Entretien avec Andreï Zviaguintsev, réalisateur du film Elena Thomas SOTINEL, 2012, lemonde.fr
- Елена 2012, jiphel.wordpress.com
- Elena - la critique Christophe BUTELET, 2012, avoir-alire.com
- Elena : ciel gris 2012, Eric NEUHOFF, lefigaro.fr
- Elena : Crime sans châtiment. Interview de Andreï Zviaguintsev Alexis GENG, 2012, allocine.fr
- Elena : un portrait acerbe de la Russie Thibault FLEURET, 2012, nouvelobs.com
- Elena , crime sans châtiment Pascal MERIGEAU, 2012, nouvelobs.com
- Andreï Zviaguintsev : « En Russie, les classes aisées se réfugient dans leur coquille » Arnaud SCHWARTZ, 2012, la-croix.com
- Andreï Zviaguintsev : « Je suis d'un cinéma où tout est pensé… » Sophie AVON, 2012, sudouest.fr
- Andrei Zvyagintsev: "J'opère un diagnostic médical de notre société russe" Thomas BAUREZ, 2012, lexpress.fr
- Cinéma Russe : Anguelina NIKONOVA - Andreï ZVIAGUINTSEV [Enregistrement sonore] 2012, franceinter.fr
- Elena, existences parallèles Anne-Marie PIETTE, 2012, pieuvre.ca
- Joël Chapron : "La Russie semble avoir enfin décidé de prendre en main l’exportation de ses films" 2012, kinoglaz.fr
- Les 11 meilleurs films russes de 2011 2012, La Russie d'aujourd'hui
- Moscou d'éclats. Avec Elena, Zviaguintsev peint avec talent les tensions sourdes et violentes de la société russe. , Olivier SEGURET, 2012, liberation.fr
- Elena, la lutte classe d’Andreï Zviaguintsev , Olivier SEGURET, 2011, liberation.fr
- Le cinéma des humanistes russes rapportera peu au box-office 2011, Voix de la Russie
- Regards de Russie, le cinéma russe à Paris , Eugénie ZVONKINE, 2011, 1kult.com
- Un Russe remporte la palme de l'originalité Irina LIOUBARSKAYA, 2011, larussiedaujourdhui.fr
- Andreï Zviaguintsev: «Nous sommes tous bannis» [A propos du film Le Bannissement] 2009, Marie-Noëlle Tranchant, lefigaro.fr
- Notre père qui est sous l'eau...[A propos du film Le Retour de Andreï Zviaguintsev] 2009, cdsonline.blog.lemonde.fr
- Le Bannissement. Le malheur est dans le pré 2008, Romain Le VERN, Virgile DUMEZ, avoir-alire.com
- Le Bannissement : récit solennel d'une damnation , Jean-luc DOUIN, 2008, lemonde.fr
- Le cinéma russe à l'assaut de Cannes 2007, Anatoli Korolev, rian.ru
- Le cinéma des années 1990-2000. Images dispersées , Françoise NAVAILH, 2005, Russie, peuples et civilisations, La découverte
- Le retour - la critique 2003, Thomas Carlat, avoir-alire.com
 
 
Vos remarques