Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Actrice
 
Née en 1893, Russie
 
Décédée en 1919

Vera KHOLODNAIA

Вера Васильевна ХОЛОДНАЯ
Vera KHOLODNAIA

Extrait de la filmographie
 
Actrice
1918 - Tais-toi ma tristesse tais-toi (Молчи грусть... Молчи…) de Piotr TCHARDYNINE [fiction, 3150 m]
1916 - Vie pour vie (Жизнь за жизнь) de Evgueni BAUER [fiction, 2175 m]
1916 - Une vie pour une vie (Жизнь за жизнь) de Evgueni BAUER [fiction, 66 mn]
1915 - Les Enfants du siècle (Дети века) de Evgueni BAUER [fiction, 35 mn]
1915 - Mirages (Миражи) de Piotr TCHARDYNINE [fiction, 37 mn]
1915 - Le Chant de l'amour triomphant (Песнь торжествующей любви) de Evgueni BAUER [fiction, 1433 m]
1915 - Flamme du ciel (Пламя неба) de Evgueni BAUER [fiction]
1915 - L'Eveil (Пробуждение) de Piotr TCHARDYNINE [fiction]
1914 - Anna Karénine (Анна Каренина) de Vladimir GARDINE [fiction, 2700 m]

Biographie
Vera Kholodnaïa est née le 9 aôut 1893 à Poltava. Très jeune, elle suivra des cours de danse.
Sa carrière cinématographique se déroule de 1914 à 1918. Elle débute comme figurante et joue un rôle mineur dans Anna Karénine de Vladimir Gardine en 1914. Sa carrière est véritablement lancée en 1915 lorsqu'elle joue le rôle principal du film Le Chant de l'amour triomphant, d'Evgueni Bauer d'après l'œuvre d'Ivan Tourguéniev. En 1918 elle joue dans l'un des plus grands succès de l'époque, Molchi, grust... molchi (Tais-toi, ma tristesse, tais-toi) de (et avec) Piotr Tchardynine.
Vera Kholodnaïa a joué un certain nombre de rôles typiques du mélodrame des débuts du cinéma russe, rôles dans lesquels une jeune femme cherche à s'élever socialement, mais échouant dans sa tentative tout en étant rejetée par son milieu d'origine. C'est le cas dans Mirages en 1915, où l'héroïne, lectrice pour un milliardaire, s'éprend de son fils, ou encore dans Tais-toi, ma tristesse, tais-toi.
Elle meurt de la grippe espagnole en 1919 à l'âge de 26 ans. Renommée pour la beauté de ses yeux, Vera Kholodnaïa a été l'actrice la plus adulée du public à son époque. Alexandre Vertinski, qui a joué avec elle, lui a consacré l'une de ses chansons, Vashi paltsy pakhnut ladanom. De la quarantaine de films (ou plus selon certaines sources) dans lesquels elle a joué, il n'en reste aujourd'hui plus que cinq.
 
Vos remarques