Kinoglaz

 

Agenda

- Dernières infos

Sur les écrans

Festivals

 

Films

DVD

- Films en ligne

Personnes

Articles

Production

Histoire

Conférences et séminaires


Bibliographie


Événements en cours

 

Prix

Box office

 

Statistiques

 

Partenariats

 

Plan du site

Liens

Contacts


Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Réalisateur,
Scénariste
 
Né en 1930, URSS
 
Décédé en 1996

Boris RYTSAREV

Борис Владимирович РЫЦАРЕВ
Boris RYTSAREV

Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1988 - Son nom (Имя)
1986 - Assis sur le perron en or (На златом крыльце сидели) [fiction, 72 mn]
1983 - L'Apprenti médecin (Ученик лекаря)
1980 - Une petite-fille glaçon (Ледяная внучка)
1979 - Prends-moi avec toi (Возьми меня с собой)
1978 - Le Présent du sorcier noir (Подарок черного колдуна)
1976 - La Princesse sur le pois (Принцесса на горошине) [fiction, 89 mn]
1975 - Ivan et Maria (Иван да Марья)
1972 - Les Petits feus (Огоньки)
1969 - La Magie heureuse (Веселое волшебство)
1966 - La Lampe magique d'Aladin (Волшебная лампа Аладдина) [fiction, 84 mn]
1964 - Valeri (Валера)
1958 - La Jeunesse de nos pères (Юность наших отцов) [fiction, 86 mn]
1958 - L'Ataman Kodr (Атаман Кодр)
 
Scénariste
1986 - Assis sur le perron en or (На златом крыльце сидели) de Boris RYTSAREV [fiction, 72 mn]
1980 - Une petite-fille glaçon (Ледяная внучка)
1979 - Prends-moi avec toi (Возьми меня с собой)
1958 - La Jeunesse de nos pères (Юность наших отцов) de Mikhaïl KALIK , Boris RYTSAREV [fiction, 86 mn]

Biographie
Boris Rytsarev est né le 30 juin 1930 à Moscou. Après des études à l'École d'art théâtral Chtchepkine de 1950 à 1952, il étudie la mise en scène au VGIK où il sera l'élève de Sergueï Youtkevitch et obtiendra son diplôme en 1958. Il démarre sa carrière en 1958 en coréalisant La Jeunesse de nos pères d'après le roman de Fadéev La Défaite.
Il tourne en 1958, pour les Studios Moldova-film, une reconstitution historique à grand spectacle : L'Ataman Kodr et se spécialise peu à peu dans le conte filmé, avec un premier grand succès en 1966 : La Lampe merveilleuse d' Aladin.
Il porte ensuite à l'écran plusieurs contes populaires russes comme Ivan et Maria, un conte d'Andersen (La Princesse sur le pois) et imagine ses propres contes en s'inspirant du folklore national (Le Présent du sorcier noir, Une petite-fille glacon).
En 1988, il change de registre et tourne un drame évoquant la Seconde Guerre Mondiale : Son nom.
 
Vos remarques