Kinoglaz

 


- Dernières infos


Agenda

 

Films


Personnes


Ciné-dossiers

 

 

L'association kinoglaz.fr




Search with Google    


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Les titres et noms en gras renvoient à des fiches plus complètes
Réalisateur,
Scénariste,
Acteur,
Décorateur
 
Né en 1904, Russie
 
Décédé en 1985

Sergueï YOUTKEVITCH

Сергей Иосифович ЮТКЕВИЧ
Sergey YUTKEVICH

Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1981 - Lénine à Paris (Ленин в Париже) [fiction, 106 mn]
1975 - Maïakovski rit (Маяковский смеется) [fiction, 87 mn]
1969 - Un amour de Tchekhov (Сюжет для небольшого рассказа) [fiction, 86 mn]
1967 - Sur l'homme lui-même (О самом человечом) [documentaire]
1966 - Lénine en Pologne (Ленин в Польше) [fiction, 99 mn]
1962 - Les Bains (Баня) [animation, 53 mn]
1957 - Récits sur Lénine (Рассказы о Ленине) [fiction, 115 mn]
1957 - Yves Montand chante (Поёт Ив Монтан) [documentaire, 1827 m]
1955 - Othello (Отелло) [fiction, 109 mn]
1953 - Skanderbeg (Великий воин Албании Скандербег) [fiction, 120 mn]
1951 - Prjevalski (Пржевальский) [fiction, 115 mn]
1948 - Trois rencontres (Три встречи) [fiction, 83 mn]
1947 - Lumière sur la Russie (Свет над Россией) [fiction, 75 mn]
1946 - Jeunesse de notre pays (Молодость нашей страны) [documentaire, 1450 m]
1945 - Salut Moscou ! (Здравствуй, Москва!) [fiction, 98 mn]
1944 - La France libérée (Освобожденная Франция) [documentaire, 2179 m]
1943 - Nouvelles Aventures du brave soldat Chveïk (Новые похождения Швейка) [fiction, 72 mn]
1942 - Chveïk s’en va-t-en guerre (Швейк готовится к бою) [fiction, 84 mn]
1941 - La Corneille noire (Белая ворона) [fiction, 9 mn]
1941 - L'Elixir de courage (Эликсир бодрости) [fiction, 9 mn]
1940 - Yakov Sverdlov (Яков Свердлов) [fiction, 109 mn]
1938 - L'Homme au fusil (Человек с ружьем) [fiction, 102 mn]
1937 - Ceux de la mine (Шахтеры) [fiction, 110 mn]
1937 - Comment va voter l’électeur (Как будет голосовать избиратель) [fiction, 20 mn]
1934 - Ankara, cœur de la Turquie (Анкара — сердце Турции) [documentaire]
1932 - Contre-plan (Встречный) [fiction, 118 mn]
1931 - Montagnes d’or (Златые горы) [fiction, 131 mn]
1929 - La Voile noire (Черный парус) [fiction, 72 mn]
1928 - Dentelles (Кружева) [fiction, 77 mn]
1925 - A nous la radio ! (Даешь радио!) [fiction, 21 mn]
 
Scénariste
1981 - Lénine à Paris (Ленин в Париже) de Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 106 mn]
1975 - Maïakovski rit (Маяковский смеется) de Ideïa GARANINA , Anatoli KARANOVITCH , Anatoli_3 PETROV , Vladimir TARASSOV , Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 87 mn]
1966 - Lénine en Pologne (Ленин в Польше) de Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 99 mn]
1962 - Les Bains (Баня) de Anatoli KARANOVITCH , Sergueï YOUTKEVITCH [animation, 53 mn]
1955 - Othello (Отелло) de Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 109 mn]
1934 - Ankara, cœur de la Turquie (Анкара — сердце Турции) de Leo ARNCHTAM , Sergueï YOUTKEVITCH [documentaire]
1932 - Contre-plan (Встречный) de Leo ARNCHTAM , Friedrich ERMLER , Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 118 mn]
1931 - Montagnes d’or (Златые горы) de Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 131 mn]
1928 - Dentelles (Кружева) de Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 77 mn]
 
Acteur
1981 - Lénine à Paris (Ленин в Париже) de Sergueï YOUTKEVITCH [fiction, 106 mn]
 
Décorateur
1927 - Trois dans un sous-sol (Третья Мещанская) de Abram ROOM [fiction, 74 mn]
1926 - Le Traître (Предатель) de Abram ROOM [fiction, 77 mn]

Auteur :

Prix et récompenses :
Lion d'or de la carrière, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Italie, 1982
Lénine en Pologne :
Meilleure réalisation, Festival de Cannes, Cannes (France), 1966
Othello :
Meilleure réalisation, Festival de Cannes, Cannes (France), 1956
Skanderbeg :
Prix International, Festival de Cannes, Cannes (France), 1954
Jeunesse de notre pays :
Grand Prix International du film d'actualite - court métrage, Festival de Cannes, Cannes (France), 1946
Prix International de la Paix, Festival de Cannes, Cannes (France), 1946
Lénine en Pologne :
Prix du meilleur film historico-révolutionnaire, au Festival de l'Union Soviétique, 1966
Yakov Sverdlov :
Prix Staline, degré II à Youtkevitch et Lioubachevski
Lénine à Paris :
Prix de l'Union Soviétique attribué en 1983 à E. Gabrilovitch, L. Koussakova, N. Nemoliaev, Sergueï Youtkevitch.

Biographie
Sergueï Youtkevitch est né dans une famille appartenant à la bourgeoisie intellectuelle de Saint-Pétersbourg. Réfugié avec ses parents en Ukraine au début de la guerre civile, il se lie à Kiev avec Grigori Kozintsev : ils peignent des décors et ouvrent leur premier théâtre. Il n’a que quatorze ans. C’est dans l’enthousiasme qui porte la jeune génération des artistes révolutionnaires qu’ils créent la FEKS (Fabrique de l'acteur excentrique). Sergueï Youtkevitch se passionne pour la création populaire, l’art du clown, la pantomime, le cirque.
Il rencontre Eisenstein au GVYRM, l’école de théâtre de Meyerhold, dont il partage la débordante activité théâtrale. Il compose avec lui pour la FEKS une pantomime, la Jarretière de Colombine (1922). En 1925-26, Youtkevitch anime un spectacle de cabaret, la Blouse bleue, un « journal vivant ». En 1924, il commence une carrière de cinéma comme assistant-réalisateur, puis réalisateur improvisé, à sa grande terreur (il a vingt ans !) dans les studios de Mejrabpom-Rouss, pour un court-métrage A nous la radio !, commencé par un « imposteur illettré » qui s’était fait passer pour cinéaste, et qu’il fallut remplacer au pied levé pour terminer le film ! Il devient ensuite décorateur et assistant d’Abram Room « le premier maître qui l’initia effectivement à tous les mystères du métier » S.Youtkevitch (Le cinéma soviétique par ceux qui l’ont fait, les Editeurs français réunis, 1966). Il tourne avec lui le Traître (1927) et Trois dans un sous-sol (1927). Il porte au cinéma ses qualités de peintre et d’esthète, dont ses deux premiers longs métrages muets : Dentelles (1928) et la Voile noire (1929) portent la marque. Son premier film sonore Montagnes d’or (1931) marque l’entrée de la musique sérieuse à l’écran (compositeur Dimitri Chostakovitch). Accusé de formalisme, Youtkevitch devra toujours ruser pour concilier les exigences du cinéma soviétique et l’esprit d’avant-garde qui le caractérise, le rendant proche des recherches menées en Occident, celles de Picasso par exemple, qu’il admire. Il touche à tous les genres : cinéma poétique, réalisme socialiste dans ContrePlan (réalisé avec F.Ermler), documentaires (Trois Chants sur Lénine), transpositions théâtrales (Othello), burlesque (les Aventures du brave soldat Chveïk). Il a par ailleurs écrit de nombreux ouvrages sur le cinéma, et n’a jamais renoncé au théâtre : ainsi a-t-il mis en scène la Punaise (1953) et les Bains (1955) de Maïakovski. Docteur ès arts, il fut professeur au VGIK (Institut national de la cinématographie) et artiste du peuple de l’URSS, bien que son indépendance créatrice lui ait valu le refus de deux de ses films, Chveïk s’en va-t-en guerre et Lumière sur la Russie.
 

Commentaires et bibliographie
- Кино в Петербурге. Петербург в кино , Anna KOVALOVA, 2011, seance.ru
- Героическая комедия и её герои , Oleg KOVALOV, 2010, cinematheque.ru
- La FEKS la Fabrique de l'acteur excentrique ou l'enfant terrible du cinéma soviétique , Eric SCHMULEVITCH, 2006, L’Harmattan
- Сергей Юткевич : Советский денди. Сюжет для небольшого романа , Piotr BAGROV, 2005, Сеанс № 21/22. Трудно быть богом » ЮБИЛЕЙ. Сергей Юткевич
- Les origines du cinéma soviétique : un regard neuf , Myriam TSIKOUNAS, 1992, Cerf
- Youtkevitch , Groupe d'auteurs, 1983, in Association France-URSS, n°5
- Youtkevitch : ou, La permanence de l'avant-garde , Luda SCHNITZER, , Jean SCHNITZER, 1976, L'Age d'homme
- La FEKS , Barthélémy AMENGUAL, 1970, Premier Plan n°54, Lyon
 
 
Vos remarques