Evgueni KARELOV
Евгений КАРЕЛОВ
Yevgeni KARELOV
URSS, 1968, 98mn 
Noir et blanc, fiction
Deux camarades à l'armée

Deux copains d'escadrille

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Служили два товарища

 

 Two Comrades Were Serving

 Sluzhili dva tovarishcha

Autres titres : Two Comrades Served
 
Réalisation : Evgueni KARELOV (Евгений КАРЕЛОВ)
Scénario : Youli DOUNSKI (Юлий ДУНСКИЙ), Valeri FRID (Валерий ФРИД)
 
Interprétation
Oleg YANKOVSKI (Олег ЯНКОВСКИЙ) ...Andreï Nekrassov
Rolan BYKOV (Ролан БЫКОВ) ...Ivan Kariakine
Vladimir VYSSOTSKI (Владимир ВЫСОЦКИЙ) ...Aleksandr Broussentsov
Ia SAVVINA (Ия САВВИНА) ...Sacha
Anatoli PAPANOV (Анатолий ПАПАНОВ) ...colonel
Alla DEMIDOVA (Алла ДЕМИДОВА) ...Commissaire
Nikolaï KRIOUTCHKOV (Николай КРЮЧКОВ)
Apollon YATCHNITSKI (Аполлон ЯЧНИЦКИЙ)
 
Images : Mikhaïl ARDABEVESKI (Михаил АРДАБЬЕВСКИЙ), Viktor BELOKOPYTOV (Виктор БЕЛОКОПЫТОВ)
Décors : Lev SEMIONOV (Лев СЕМЕНОВ), Boris TSAREV (Борис ЦАРЕВ)
Musique : Evgueni PTITCHKINE (Евгений ПТИЧКИН)
Ingénieur du son : Roland KAZARIAN (Роланд КАЗАРЯН)
Production : Mosfilm
 
Site : IMDb

DVD avec sous-titres
Editeur : Ruscico.
Bonus: Interview de N.Vysotski, Filmographies; Photo album;
Langues : Russe, Anglais, Francais
Sous-titres : Russe, Anglais, Francais, Espangol, Italien, Allemand

Synopsis
Pérekop, verrou de la Crimée en novembre 1920. La Guerre Civile fait rage en Russie depuis trois ans. C’est l’ultime combat entre les belligérants : Rouges, Blancs, anarchistes, bande incontrôlées… La Première armée rouge de cavalerie hérite, par hasard, d’une caméra Debrie. On confie au soldat Andreï Nekrassov, photographe dans le civil, la mission de filmer du haut d’un avion les lignes ennemies. Il est accompagné d’Ivan Kariakine, un bolchevik bougon et soupçonneux. Le tandem va vivre des péripéties mouvementées et tragicomiques en passant involontairement d’un camp à un autre. A partir d’un thème banal et obligatoire, prévu pour le 50ième anniversaire de la Révolution d’Octobre, grâce au scénario subtil de Dounski et Fried, Karelov a réalisé un film atypique tout en nuances sous des dehors faussement simples. A l’image du titre qui renvoie à une chanson traditionnelle de soldat. Rien de grandiloquent mais une émotion sincère.et une épaisseur humaine certaine. Une brochette d’acteurs, tous plus talentueux les uns que les autres, incarnent avec justesse les protagonistes. En tête de la distribution, Oleg Yankovski dont c’est le premier film. Il est ici aussi solaire qu’il sera sombre et tourmenté dans les films de Tarkovski (« Le Miroir », « Nostalghia »). Il est flanqué de Bykov, le petit sec nerveux. On trouve également dans un rôle épisodique mais frappant Nikolaï Bourliaev qui fut chez Tarkovski Ivan dans « L’Enfance d’Ivan » et fondeur de cloches dans « Andreï Roublev ». Sans oublier le savoureux Papanov en sosie de Boudienny et Demidova, commissaire intransigeante. Enfin Vladimir Vyssotski joue un officier blanc, un perdant magnifique qui livre son dernier combat avant l’exil sans retour. 22,5 millions de spectateurs en 1969.
 

Commentaires et bibliographie
Героическая комедия и её герои, Oleg KOVALOV, cinematheque.ru, 2010
 

Sélections dans les festivals :
- Festival du film russe à Paris, Paris (France), 2017
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2013
- Festival de cinéma russe au Toursky à Marseille, Marseille (France), 2012

Images et vidéos
 


Film avec sous-titres anglais