Mikhaïl KALATOZOV
Михаил КАЛАТОЗОВ
Mikhail KALATOZOV
URSS, 1957, 97mn 
Noir et blanc, fiction
Quand passent les cigognes
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Летят журавли

 

 The Cranes Are Flying

 Letyat zhuravli

 
Réalisation : Mikhaïl KALATOZOV (Михаил КАЛАТОЗОВ)
Scénario : Viktor ROZOV (Виктор РОЗОВ)
 
Interprétation
Tatiana SAMOILOVA (Татьяна САМОЙЛОВА) ...Veronika
Alekseï BATALOV (Алексей БАТАЛОВ) ...Boris
Vassili MERKOURIEV (Василий МЕРКУРЬЕВ) ...docteur Fiodor Ivanovitch
Aleksandr CHVORINE (Александр ШВОРИН) ...Mark
Antonina BOGDANOVA (Антонина БОГДАНОВА) ...la grand-mère
Valentin ZOUBKOV (Валентин ЗУБКОВ) ...Stepan
Konstantin NIKITINE (Константин НИКИТИН) ...Volodia
Svetlana KHARITONOVA (Светлана ХАРИТОНОВА) ...Irina
Valentina ANANYNA (Валентина АНАНЬИНА)
Leonid KNIAZEV (Леонид КНЯЗЕВ)
Boris KOKOVKINE (Борис КОКОВКИН)
Valentina VLADIMIROVA (Валентина ВЛАДИМИРОВА)
 
Texte de chansons : Vadim KOROSTYLIOV (Вадим КОРОСТЫЛЕВ)
Images : Sergueï OUROUSSEVSKI (Сергей УРУСЕВСКИЙ)
Décors : Evgueni SVIDETELEV (Евгений СВИДЕТЕЛЕВ)
Musique : Moïsseï VAINBERG (Моисей ВАЙНБЕРГ)
Ingénieur du son : Igor MAIOROV (Игорь МАЙОРОВ)
Production : Mosfilm
 
format : 35 mm
Sites : page sur Allociné, page sur IMDb
Date de sortie en France : 1958-06-11, Site
Version restaurée : 2019-10-30, Site

Prix et récompenses :
Palme d'or Festival de Cannes, Cannes (France), 1958
Prix spécial de l’Union Soviétique, 1958
Prix Selznik du meilleur film étranger aux USA, 1958

A noter :
IMAGES DU FILM

DVD avec sous-titres
Editeur : Ruscico
Editeur : Potemkine. 2014. Titre : Coffret Mikhaïl KALATOZOV.
Présentation par Françoise Navailh
Editeur : Potemkine. 2019. Titre : Quand passent les cigognes (version restaurée).
- Présentation du film (12 min) et biographie de Mikhaïl Kalatozov (11 min) par Françoise Navailh, historienne du cinéma russe
- Analyse de séquence par Eugénie Zvonkine, enseignant-chercheur en cinéma (22 min)
- « Un pur mélodrame » par Françoise Zamour, maître de conférences en études cinématographiques (Ecole normale supérieure) (20 min)

Synopsis
Moscou 1941. Boris et Veronika s’aiment d’un amour juvénile mais profond : ils « se sont réciproquement tourné la tête » comme l’observe avec tendresse le père de Véronika. Mais Boris se porte volontaire pour aller au front. Les parents de la jeune fille meurent dans leur appartement lors d’une attaque aérienne. Elle est recueillie par les parents de Boris qui la considèrent comme leur fille. Sans nouvelles de son fiancé, Véronika finit par céder au désir de Mark, le cousin de Boris, qui lui aussi vit chez les parents de ce dernier : elle l’épouse dans la douleur. Elle suit avec son mari les parents de Boris, médecins dans un hôpital militaire en Sibérie. Son indifférence pour Mark se change en ressentiment, puis en mépris lorsqu’elle apprend qu’il a intrigué pour se faire dispenser. Elle le quitte et garde l’espoir fervent du retour de Boris.
 

Commentaires et bibliographie
Le sel du présent, Eric ROHMER, Capricci, 2020
RUSSIA BEYOND : Dix films soviétiques à voir absolument, Alexandra GOUZEVA, RUSSIA BEYOND, 2020
RUSSIA BEYOND: Les dix meileurs films russes sur la Seconde Guerre mondiale, Ekaterina SINELCHTCHIKOVA, RUSSIA BEYOND, 2020
Quand passent les cigognes : verbatim, Eugénie ZVONKINE, Antoine DE BAECQUE, lhistoire.fr, 2019
Critique : Quand passent les cigognes, Tobias DUNSCHEN, critique-film.fr, 2019
Discussion autour de Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov avec Françoise Navailh et Joël Chapron (13/09/2019), Joël CHAPRON, Françoise NAVAILH, Potemkine, 2019
LA FOULE [critique du film Quand passent les cigognes], Corentin LÊ, critikat.com, 2019
Les cigognes du dégel, Antoine DE BAECQUE, lhistoire.fr, 2019
Лента длиною в эпоху. Шедевры советского кино, Neïa ZORKAIA, Bely Gorod, 2017
Татьяна Самойлова в фильмах Михаила Калатозова, Irina CHILOVA, chapaev.media, 2017
Le retour de Kalatozov. Coffret Mikhaïl Kalatozov Potemkine, 2014, François ALBERA, 1895, 2015
Présentation de Quand passent les cigognes de M. Kalatozov, Joël CHAPRON, Institut Lumière, 2012
La sortie du film Quand passent les cigognes en France. Par Félix Chartreux, Institut Pierre Renouvin, 2007
The Cranes Are Flying, Joséphine WOLL, I.B.Tauris, 2003
Quand passent les cigognes : histoire d'un malentendu, Françoise NAVAILH, De Russie et d'ailleurs, Mélanges Marc Ferro, Paris, 1995, pp. 61-68, 1995
 
On sait que le film de Mikhail Kalatazov connut un triomphe à Cannes en 1958. Par ailleurs il remporta des prix prestigieux dans de multiples festivals internationaux. Tatiana Samoïlova dans le rôle de Veronika, « l’écureuil », eut une grande part dans son succès. Avec un naturel bouleversant, elle exprime la complexité des sentiments qui la torturent : un amour sans faille pour Boris, amour insouciant et confiant au début, obscurci soudain par la séparation qu’impose la guerre, et devenu tragique par la trahison que constitue son mariage.
Le film fut également salué pour son originalité. Eric Rohmer en souligne la nouveauté du ton, due à la virtuosité du directeur de la photographie, Sergei Ouroussevski, et inspirée du cinéma occidental : « Nous trouvons tout ici, écrit-il : la profondeur du champ et les plafonds d’Orson Welles, les travellings acrobatiques d’Ophuls, le goût viscontien de l’ornement, le style de jeu de l’Actor’s studio ». La scène la plus célèbre, celle de la mort de Boris, représentée par l’interminable vertige de la forêt de bouleaux dans laquelle il est tué d’une balle en plein front, est une prouesse technique, et elle éblouit par son romantisme. La contamination progressive de la sphère privée par la guerre qui saccage l’intimité de chaque être est par ailleurs compensée par la loyauté des principaux protagonistes pour qui la fidélité et le respect de la vie demeurent des valeurs inébranlables. L’héroïsme russe se révèle peut-être dans cette paradoxale union du rêve et du devoir.


Sélections dans les festivals :
- Sortie en France du film restauré:, Différentes villes (France), 2019
- Festival Lumière, Lyon (France), 2019
- Festival du film russe à Paris, Paris (France), 2019
- Festival international du film de Berlin : Berlinale, Berlin (Allemagne), 2018
- Russian Resurrection Film Festival, Différentes villes (Australie), 2018
- Quinzaine du Cinéma Russe, Bourgouin Jallieu (France), 2017
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2017
- Moissons rouges - Caméras en campagne, Saint-Julien en Vercors (France), 2016
- Journées du cinéma russe au Victoria, Aix les Bains (France), 2016
- Festival international du film de Marrakech : FIFM, Marrakech (Maroc), 2016
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2015
- Festival du cinéma russe à Nice, Nice (France), 2015
- Festival de films russes Kinorama au cinéma Royal de Biarritz, Biarritz (France), 2015
- Festival de cinéma russe à Niort, Niort (France), 2015
- Rencontre cinématographique de Pézenas, Pézenas (France), 2015
- Festival des Films de Russie et d'Ailleurs, Genève - Lausanne (Suisse), 2014
- Quinzaine du cinéma russe à Strasbourg, Strasbourg (France), 2013
- Semaine du cinéma russe à Djibouti, Djibouti (Djibouti), 2012
- Cinéma Russie Institut Lumière, Lyon (France), 2012
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2012
- Festival "Le Printemps Russe en Tunisie". Les Journées du cinéma russe en Tunisie, Tunis / Sousse / Hammamet (Tunisie), 2012
- Russian Resurrection Film Festival, Différentes villes (Australie), 2010
- Destination Russie à Hyères, Hyères (France), 2010
- Les Cinglés du Cinéma, Argenteuil (France), 2010
- Moscou, Saint-Pétersbourg : deux visages de la Russie, Paris (France), 2010
- Festival International du film Nancy-Lorraine (Aye Aye), Nancy (France), 2010
- Week end de cinéma russe au Bono, Le Bono (France), 2010
- Les rencontres culturelles Russenko, Le Kremlin-Bicêtre (France), 2010
- Ciné-Forum international de Saint-Pétersbourg, Saint-Pétersbourg (Russie), 2010
- Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2010
- Festival international du film d'histoire de Pessac, Pessac (France), 2009
- Festival Pau ville russe, Pau (France), 2009
- Cinémas russes à Montauban, Montauban (France), 2009
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2009
- Cinéphilies de Grenoble, Grenoble (France), 2008
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2008
- Festival international du film d'Haïfa, Haïfa (Israël), 2008
- Cycle de cinéma russe à l'Arlequin, Paris (France), 2007
- Festival de l'art russe à Cannes, Cannes (France), 2007
- Journées du cinéma russe à Orléans, Orléans (France), 2007
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2007
- Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2007
- Festival international du film de Berlin : Berlinale, Berlin (Allemagne), 2006
- Europalia Russia 2005, Bruxelles (Belgique), 2005
- Quinzaine du cinéma russe à Strasbourg, Strasbourg (France), 2005
- Cycle de cinéma russe à l'Arlequin, Paris (France), 2005
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2004
- Festival de cinéma russe ''Premières de Moscou'', Moscou (Russie), 2004
- Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2004
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2002
- Festival Univerciné Russe de Nantes, Nantes (France), 2000
- Festival de Cannes, Cannes (France), 1958
- Sortie en France en salle du film :, Différentes villes (France), 1958-06-11

Images et vidéos
 

©Entsiklopedya otechestvennogo kino


Film avec sous-titres espagnols ou russes