Vladimir LOMOV
Владимир ЛОМОВ
Vladimir LOMOV
Russie, 2021, 82mn 
documentaire
Fête
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Праздник

 

 Festivity

 Prazdnik

 
Réalisation : Vladimir LOMOV (Владимир ЛОМОВ)
Scénario : Vladimir LOMOV (Владимир ЛОМОВ)
Images : Vladimir LOMOV (Владимир ЛОМОВ)
Montage : Vladimir LOMOV (Владимир ЛОМОВ)
Produit par : Vladimir LOMOV (Владимир ЛОМОВ)
 

Synopsis
C'est l'histoire d'un prêtre étrange qui ne gagnait pas du tout d'argent. Il dormait par terre, voyageait en stop. Il y a longtemps lui et ses amis sont partis en Carélie et y ont construit une église.
Certains appelaient le père Arkadi un prêtre punk, d'autres un prêtre hippie. Effectivement il a eu autrefois une période hippie, puis il a quitté Moscou pour aller dans un village perdu de Carélie et y a construit une église. Peu à peu ce village perdu s'est mis à attirer beaucoup de gens : des poètes, des peintres, des clodos, des drogués en sevrage, des musiciens, des écrivains, des délinquants, des photographes. Le père Arkadi était un prêtre de la génération des années 90 et en quelque sorte reflétait le sort de cette génération. Tout avait commencé avec la liberté et une fête permanente, et à quoi cela avait abouti ? Tout était-il fini ou bien la "Fête" était-elle devenue autre ?
 

Commentaires et bibliographie
 
"Je tourne des films depuis longtemps. J'ai beaucoup travaillé dans le domaine de la bienfaisance, j'ai fait de nombreux films mais je n'avais jamais fait de long-métrage et peut-être que je n'en n'aurais jamais fait si un beau jour, il y a trois ans, on ne m'avait pas licencié de mon travail. Mon épouse m'a dit "on n'a rien à faire de toutes les façons, allons chez Arkadi un peu plus tôt (on passait toujours Noël chez lui), on reviendra un peu plus tard et tu vas réaliser un film sur lui". On a passé un mois chez lui et j'ai ramené beaucoup de bon matériel, que j'ai déposé soigneusement sur une étagère pour reprendre mon occupation habituelle : courir après du travail.
Ensuite, j'ai filmé Arkadi pour différentes éditions, par exemple, pour Storia. Tout aurait sans doute continué de cette façon, si Arkadi n'était pas décédé au printemps. C'était à la fois soudain et attendu. Des personnes comme Arkadi ne vivent pas longtemps. Tout cela était très triste et pénible, la mort, et les circonstances de sa mort. Voici l'épitaphe écrite quelques jours après avoir appris sa mort "Le père Arkadi de Kolodozer faisait de sa vie une expérience : vivre sa vie et ne rien refuser à personne". C'est dans mon article. Il était devenu évident qu'il fallait terminer ce film. Toute cette histoire, l'histoire de leur vie, de ces jeunes gens talentueux et à qui tout réussit, qui quittent du jour au lendemain Moscou pour partir vivre dans un coin de forêt perdu de Carélie, qui construisent pour une raison à eux une église, dont l'un d'entre eux devient prêtre, le prêtre le plus incroyable de tous ceux que j'ai connus. Toute cette histoire est terminée et il faut la raconter.
Quand je regardais Arkadi ou Alles (vous comprendrez qui il est en voyant la "Fête"), j'avais l'impression que de telles personnes ne peuvent pas exister. Plus exactement je savais déjà qu'elles existaient mais les habitants normaux de la terre sont persuadés que de telles personnes ne peuvent pas exister. S'ils apprenaient que ce n'est pas le cas, cela pourrait changer un peu le monde. J'en suis convaincu !"
Vladimir LOMOV
https://planeta.ru/campaigns/kolodozero

Sélections dans les festivals :
- Festival Novaya Gazeta et Artdocfest, En ligne (Russie), 2022

Images et vidéos