Sergueï YOUTKEVITCH
Сергей ЮТКЕВИЧ
Sergey YUTKEVICH
URSS, 1955, 109mn 
Couleur, fiction
Othello
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Отелло

 

 Othello

 Otello

 
Réalisation : Sergueï YOUTKEVITCH (Сергей ЮТКЕВИЧ)
Scénario : Sergueï YOUTKEVITCH (Сергей ЮТКЕВИЧ)
D'après la pièce de Shakespeare.
 
Interprétation
Sergueï BONDARTCHOUK (Сергей БОНДАРЧУК) ...Othello
Antonina MAKSIMOVA (Антонина МАКСИМОВА) ...Emilia
Evgueni MORGOUNOV (Евгений МОРГУНОВ)
Andreï POPOV (Андрей ПОПОВ) ...Iago
Irina SKOBTSEVA (Ирина СКОБЦЕВА) ...Desdémone
Vladimir SOCHALSKI (Владимир СОШАЛЬСКИЙ)
Mikhaïl TROIANOVSKI (Михаил ТРОЯНОВСКИЙ) ...Doge
 
Images : Evgueni ANDRIKANIS (Евгений АНДРИКАНИС)
Décors : Valeri DORRER (Валерий ДОРРЕР), Mikhaïl KARIAKINE (Михаил КАРЯКИН), Arnold VAISFELD (Арнольд ВАЙСФЕЛЬД)
Musique : Aram KHATCHATOURIAN (Арам ХАЧАТУРЯН)
Ingénieur du son : Boris VOLSKI (Борис ВОЛЬСКИЙ)
Production : Mosfilm
Spectateurs : 24,1 millions de spectateurs en URSS
Date de sortie en Russie : 19/03/1956
 
Site : IMDb

Prix et récompenses :
Meilleure réalisation Festival de Cannes, Cannes (France), 1956

Synopsis
Othello, général maure au service du Doge de Venise, inspire une passion profonde à Desdémone, la fille du sénateur Brabantio. Un mariage secret les unit. Mais Othello doit partir immédiatement pour assurer la défense de Chypre contre les Turcs. Desdémone l’y rejoindra sous la protection de Iago, son enseigne. Mais ce dernier, dévoré par la haine à l’égard d’Othello qui lui a préféré Cassio comme lieutenant, met sa fourberie au service d’une cruelle vengeance. Il persuade Othello que son épouse a pour amant Cassio, le plus loyal de ses officiers. Fou de jalousie, Othello étouffe dans son lit l’innocente Desdémone.
 

Commentaires et bibliographie
 
Sergueï Youtkevitch attendit près de vingt ans avant de réaliser ce film auquel il était très attaché. Il avair écrit, avant la guerre : « Le chaos, voilà ce qui terrifie Othello. Shakespeare nous montre l’ascension d’un homme hommête et passsionné, qui cherche dans la lutte le chemin d’un nouvel idéal, qui est aussi celui de Shakespeare. Il est passionné pour une activité valable, que couronne l’amour de Desdémone. Sa perte est pour Othello l’effondrement total, la fin de sa foi dans la valeur des hommes. La tragédie de son héros est celle de la foi perdue, de la confiance trahie. » « Othello n’était pas jaloux (comme le pensait Pouchkine) jaloux mais confiant. Il est bon, généreux, et ce sont de faux rapports qui le conduisent au crime. » De nombreuses séquences ont été tournées en décors naturels, en Crimée, dans la forteresse génoise de Soudak et à Bielgorod, sur le Dniestr.

Sélections dans les festivals :
- Festival "Vive le cinéma de Russie", Saint-Pétersbourg (Russie), 2010
- Festival de Cannes, Cannes (France), 1956

Images et vidéos
 
Film avec sous-titres anglais