Piotr TODOROVSKI
Пётр ТОДОРОВСКИЙ
Pyotr TODOROVSKY
Russie, 1998, 96mn 
Couleur, fiction
Rétro à trois
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Ретро втроём

 

 Retro vtroyom

 Retro vtroyom

 
Réalisation : Piotr TODOROVSKI (Пётр ТОДОРОВСКИЙ)
Scénario : Timour SOULEIMENOV (Тимур СУЛЕЙМЕНОВ), Mira TODOROVSKAIA (Мира ТОДОРОВСКАЯ), Piotr TODOROVSKI (Пётр ТОДОРОВСКИЙ)
 
Interprétation
Elena YAKOVLEVA (Елена ЯКОВЛЕВА) ...Rita
Sergueï MAKOVETSKI (Сергей МАКОВЕЦКИЙ) ...Sergueï
Evgueni SIDIKHIN (Евгений СИДИХИН) ...Kostia
Ekaterina DVIGOUBSKAYA (Екатерина ДВИГУБСКАЯ) ...Zina
Olga SIDOROVA (Ольга СИДОРОВА)
Timour SOULEIMENOV (Тимур СУЛЕЙМЕНОВ)
Evgueni STYTCHKINE (Евгений СТЫЧКИН)
Mira TODOROVSKAIA (Мира ТОДОРОВСКАЯ)
 
Décors : Leonid SVINTSITSKI (Леонид СВИНЦИЦКИЙ)
Musique : Alekseï AIGUI (Алексей АЙГИ)
Produit par : Mira TODOROVSKAIA (Мира ТОДОРОВСКАЯ)
Production : Studio “Myrabel”
Date de sortie en Russie : 03/05/1999
 

Synopsis
Drame lyrique.
Le film a été réalisé en hommage au 70ème anniversaire du film de A. Room "Trois dans un sous-sol" ou "Ménage à trois", tourné pendant la période de la NEP (1927).
Le film de Room raconte l'arrivée à Moscou d'un imprimeur qui s'installe dans la chambre de son camarade du front à l'adresse "3ème rue de la bourgeoisie". Le nouveau venu plait à l'épouse de l'hôte, et, contrairement à celui-ci, il est très aimable...
Piotr Todorovsky déplace l'action du film à notre époque mais conserve, dans une certaine mesure, la saveur du film de Room. L'imprimeur devient un clown raté (Makovetsky) qui rentre à Moscou de province. Il s'installe chez un vieux copain, Kostia (Sidikhine), lui aussi un ancien artiste devenu installateur d'antennes paraboliques sur les toits pentus de Moscou pour que sa femme, la ravissante Rita (Iakovleva, toujours aussi belle) puisse se consacrer à la photographie d'art. Kostia a sur l'épaule un tatouage du temps de la guerre, il a un corps lourd, une gentillesse exceptionnelle, et un extraordinaire sourire d'enfant. A ses côtés, Rita a l'air d'un chrysanthème au milieu de pastèques. Serguei est souple et changeant, comme le vent qui souffle dans les voilages. Tout comme le vent qui peut être impétueux, il ne pourrait pas ne pas aimer ce qui est beau. Et ce qui est beau, c'est Rita, et leurs coeurs se rapprochent. Quand Kostia part pour une dizaine de jours installer des antennes, les relations entre ces natures artistiques deviennent alors tout à fait terrestres. Au retour de Kostia, son ami lui avoue, à la cuisine, qu'il est amoureux de sa femme. Suit une explication physique et orale au son d'une musique rétro. De façon générale, des accessoires des années 20 (gramophone, etc.) sont souvent à l'image.
 

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film de Berlin : Berlinale, Berlin (Allemagne), 1998