Yakov PROTAZANOV
Яков ПРОТАЗАНОВ
Yakov PROTAZANOV
1927, 66mn 
Noir et blanc, muet, fiction
Le Quarante et unième
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Сорок первый

 

 Sorok pervyy

 Sorok pervyy

 
Réalisation : Yakov PROTAZANOV (Яков ПРОТАЗАНОВ)
D'après la nouvelle éponyme de Boris Lavrenev
Images : Piotr ERMOLOV (Пётр ЕРМОЛОВ)
Production : Mejrabpom-Rus
 

Synopsis
Dans les sables d'Asie centrale, un régiment de soldats de l'armée rouge avance.
Le meilleur tireur du régiment est une femme, Marioutka, son palmarès est de quarante victimes parmi la Garde blanche.
Au cours du dernier affrontement, le lieutenant Govopoukha-Otrok a été fait prisonnier. Il deviendra le quarante et unième mentionné dans les états de service de Marioutka, et pendant tout le temps où ils resteront tous les deux seuls face à face, dans cet univers de sable, de cieux, de mer , de forts sentiments contradictoires les agiteront.
 

Commentaires et bibliographie
Le Quarante et unième, de Yakov Protazanov, Julien MORVAN, Perestroikino, 2020
Les origines du cinéma soviétique : un regard neuf, Myriam TSIKOUNAS, Cerf, 1992
 

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film d'histoire de Pessac, Pessac (France), 2018
- L'URSS des cinéastes à la Cinémathèque française. 1917-1945 : deuxième partie, Paris (France), 2017
- Festival international du film de Berlin : Berlinale, Berlin (Allemagne), 1982