Revaz TCHKHEIDZE
Реваз ЧХЕИДЗЕ
Revaz CHKHEIDZE
URSS (Géorgie), 1964, 92mn 
Noir et blanc, fiction
Le Père du soldat
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Отец солдата

 

 Father of a Soldier

 Otets soldata

 
Réalisation : Revaz TCHKHEIDZE (Реваз ЧХЕИДЗЕ)
Scénario : Souliko JGUENTI (Сулико ЖГЕНТИ)
 
Interprétation
Ketevan BOTCHORICHVILI (Кетеван БОЧОРИШВИЛИ)
Vladimir KOLOKOLTSEV (Владимир КОЛОКОЛЬЦЕВ)
Aleksandr LEBEDEV (Александр ЛЕБЕДЕВ)
Elena MAKSIMOVA (Елена МАКСИМОВА)
Radner MOURATOV (Раднэр МУРАТОВ)
Aleksandr_2 NAZAROV (Александр_2 НАЗАРОВ)
Vladimir PRIVALTSEV (Владимир ПРИВАЛЬЦЕВ)
Sergo ZAKARIADZE (Серго ЗАКАРИАДЗЕ)
 
Images : Archil FILIPPACHVILI (Арчил ФИЛИППАШВИЛИ), Lev SOUKHOV (Лев СУХОВ)
Décors : Nika KAZBEGUI (Ника КАЗБЕГИ), Zourab MEDZMARIACHVILI (Зураб МЕДЗМАРИАШВИЛИ)
Musique : Soulkhan TSINTSADZE (Сулхан ЦИНЦАДЗЕ)
Ingénieur du son : David LOMIDZE (Давид ЛОМИДЗЕ)
Production : Grouzia-Film
Date de sortie en Russie : 11/01/1965
 

Prix et récompenses :
23,8 millions de spectateurs en 1965 (25 ème place)

DVD avec sous-titres
Editeur : Image Entertainment
Editeur : Ruscico

Synopsis
Un paysan géorgien Gueorgui Makharachvili se met en route pour rendre visite à son fils blessé. Lorsqu’il arrive à l’hôpital son fils, guéri, est reparti sur le front. Gueorgui part à sa recherche. Témoin des combats, il réussit à se faire enrôler dans l’armée. Au cours d’une bataille, le père rencontre son fils. Mais cette rencontre est de courte durée, le fils est mortellement blessé.
L’histoire a été inspirée au scénariste par un personnage réel qu’il a côtoyé pendant la Seconde Guerre mondiale. Il lui a d’ailleurs conservé son vrai nom : Guéorgui Makharachvili. Dans la bourgade dont ce dernier était originaire (Gourdjaani) se dresse une statue en l’honneur du film, immortalisant l’acteur Sergo Zakariadze dans le rôle du père.
 

Commentaires et bibliographie
 
(...) La situation choisie par le metteur en scène R. Tchkheidze était fertile. Un vieil homme qui a travaillé la terre toute sa vie, cultivé la vigne (...), devient soldat : il voit le sang, la mort, les destructions mais il ne peut s’y résigner. Sa conscience a retenu les préceptes de ses ancêtres qui enseignent la bonté et le respect de la vie humaine. Il n’accepte pas la cruauté aveugle. (...)
Le succès du film était prédéterminé par le choix de l’admirable acteur S. Zakariadze dans le rôle principal. Il a apporté au film cette justesse, cette lenteur paysanne et cette bonté naturelle grâce auxquelles l’histoire a obtenu une vraie force de persuasion. La mélodie de la langue géorgienne est un élément stylistique important du film : les bizarreries, les comportements en décalage, les réactions de l’acteur sont accentués par les particularités nationales. (...)
(Irina Chilova, Encyclopédie Kirill i Mefodi)

Sélections dans les festivals :
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2020
- Festival international "Love is Folly", Varna (Bulgarie), 2010
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2009
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2009
- Festival des archives du cinéma russe "Belye Stolby", Belye Stolby (Russie), 2009
- Festival international des premiers films "Esprit du feu", Khanty Mansiïsk (Russie), 2006

Images et vidéos