Vladimir KHOTINENKO
Владимир ХОТИНЕНКО
Vladimir KHOTINENKO
Russie, 2004, 90mn 
Couleur, fiction
72 mètres
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

72 метра

 

 72 meters

 72 metra

 
Réalisation : Vladimir KHOTINENKO (Владимир ХОТИНЕНКО)
Scénario : Vladimir KHOTINENKO (Владимир ХОТИНЕНКО), Valeri ZALOTOUKHA (Валерий ЗАЛОТУХА)
D'après le récit de Alexandre Pokrovski
 
Interprétation
Marat BACHAROV (Марат БАШАРОВ)
Vladislav GALKINE (Владислав ГАЛКИН)
Sergueï GARMACH (Сергей ГАРМАШ)
Tchoulpan KHAMATOVA (Чулпан ХАМАТОВА)
Andreï KRASKO (Андрей КРАСКО)
Sergueï MAKOVETSKI (Сергей МАКОВЕЦКИЙ)
Gleb MATVEITCHOUK (Глеб МАТВЕЙЧУК)
Artiom MIKHALKOV (Артем МИХАЛКОВ)
Dmitri OULIANOV (Дмитрий УЛЬЯНОВ)
 
Images : Ilia DIOMINE (Илья ДЕМИН)
Décors : Konstantin MELNIKOV (Константин МЕЛЬНИКОВ)
Musique : Ennio MORRICONE (Эннио МОРРИКОНЕ)
Produit par : Konstantin ERNST (Константин ЭРНСТ), Anatoli MAXIMOV (Анатолий МАКСИМОВ), Leonid VERECHTCHAGUINE (Леонид ВЕРЕЩАГИН)
 
Site : www.1tv.ru/72/

Prix et récompenses :
Meilleur film Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2005
Meilleure musique Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2005
Aigle d'or du meilleur film, 2004

Synopsis
Synopsis rédigé par le scénariste et traduit par Kinoglaz

« Le récit 72-mètres, qui raconte le naufrage d’un sous-marin, a été écrit par Alexandre Pokrovski, longtemps avant la tragédie du sous-marin Koursk. Ce n’est ni une prophétie, ni une coïncidence, mais, malheureusement la logique des choses : des avions ultramodernes sont tombés et de temps à autre tomberont, des navires et des sous-marins parmi les plus sûrs ont sombré et d’autres hélas sombreront. Mais le récit, et par suite le film, ne parle pas de technique, il parle de personnes.
Certains passant pour faibles deviennent forts, d’autres passant pour forts s’affaiblissent mortellement. Tous, ensemble, sont des héros. Heureusement le temps des héros au visage de bronze ou de pierre est révolu. Les héros d’aujourd’hui sont des gens ordinaires et simples, des gens du rang. Ils ne cherchent pas une place sur un piédestal, et après avoir accompli leur exploit c’est avec grand plaisir qu’ils rentrent chez eux.
Bien entendu, un certain pathétique existe et dans le scénario et dans le film. Dans une telle situation c’était inévitable, mais les auteurs n’ont pas oublié les paroles d’un sage : « L’ironie restaure ce que détruit le pathétique ».
Cette histoire ne montre pas que c’est l’espoir qui meurt en dernier, mais elle montre que l’espoir ne meurt jamais.

Les extérieurs ont été filmés sur les bases de la Marine de Severmore, Guadjeve, Poliar et Sebastopol. En outre le film a été tourné dans deux pavillons de Mosfilm. Dans l’un d’eux a été spécialement construite une piscine pour les scènes de plongée du sous-marin.»
Valeri Zalotoukha.
 

Commentaires et bibliographie
Vladimir Khotinenko: 72 metres (72 metra) (2004), Oleg SULKIN, kinokultura.com, 2004
 

Sélections dans les festivals :
- Festival de films russes : Spoutnik au dessus de la Pologne, Varsovie (Pologne), 2012
- Semaine de cinéma russe à New Delhi, New Delhi (Inde), 2007
- Prix de l'Aigle d'or, Moscou (Russie), 2005
- Festival du cinéma russe à Honfleur, Honfleur (France), 2004
- Festival international du film de Moscou, Moscou (Russie), 2004
- Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2004