Réalisateur,
Scénariste
Né en 1906, Russie
 
Décédé en 1973
Aleksandr ROU
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
Александр Артурович РОУ
Aleksandr ROU
Egalement : ROW
Extrait de la filmographie
 
Réalisateur
1972 - Bois d’or (Золотые рога) [fiction, 74 mn]
1969 - Barbara la fée aux cheveux de soie (Варвара-краса, длинная коса) [fiction, 85 mn]
1968 - Feu, eau et ... tuyaux de cuivre (Огонь, вода и... медные трубы) [fiction, 86 mn]
1964 - Le Père Frimas (Морозко) [fiction, 84 mn]
1963 - Au Royaume des miroirs déformants (Королевство кривых зеркал) [fiction, 80 mn]
1961 - Les Veillées dans un hameau près de Dikanka (Вечера на хуторе близ Диканьки) [fiction, 69 mn]
1960 - Un petit soulier en cristal (Хрустальный башмачок)
1959 - L'Habile Maria (Марья-Искусница) [fiction, 79 mn]
1957 - Les Nouvelles aventures du chat botté (Новые похождения кота в сапогах)
1956 - Un cadeau précieux (Драгоценный подарок)
1954 - Le Mystère d’un lac de montagne (Тайна горного озера)
1952 - Une nuit de mai, ou une noyée (Майская ночь, или утопленница) [fiction, 59 mn]
1949 - Artek (Артек)
1949 - La Journée des impressions merveilleuses (День чудесных впечатлений)
1944 - Kachtcheï l’immortel (Кащей Бессмертный) [fiction, 63 mn]
1941 - Le Petit cheval bossu (Конек - горбунок) [fiction]
1939 - Vassilissa la Belle (Василиса Прекрасная) [fiction, 72 mn]
1938 - Par le vœu du brochet (По щучьему веленью)
 
Scénariste
1975 - Finiste – Vaillant faucon (Финист - ясный сокол) de Guennadi VASSILIEV [fiction, 79 mn]
1972 - Bois d’or (Золотые рога) de Aleksandr ROU [fiction, 74 mn]
1969 - Barbara la fée aux cheveux de soie (Варвара-краса, длинная коса) de Aleksandr ROU [fiction, 85 mn]
1961 - Les Veillées dans un hameau près de Dikanka (Вечера на хуторе близ Диканьки) de Aleksandr ROU [fiction, 69 mn]
1960 - Un petit soulier en cristal (Хрустальный башмачок)
1944 - Kachtcheï l’immortel (Кащей Бессмертный) de Aleksandr ROU [fiction, 63 mn]

Prix et récompenses :
Le Père Frimas :
Grand Prix du Lion de Saint Marc, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 1965
Meilleur documentaire, Festival international du film de Venise / Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica, Venise (Italie), 1965
Vassilissa la Belle :
En 1940 :19,2 millions de spectateurs en Union Soviétique
Le Père Frimas :
Lion d’Or au Festival du film pour l’enfance et la jeunesse de Venise, 1965
Prix du Festival de Rome, 1966
Médaille d’argent des films pour l’enfance du Festival de Téhéran, 1966
Feu, eau et ... tuyaux de cuivre :
Prix de la meilleure musique au Festival national de l'Union Soviétique, 1970

Biographie
Alexandre Roou est né le 8 mars 1906 (selon d'autres sources le 9 mars 1906) à Serguiev Possad,non loin de Moscou. Son père, ingénieur d'origine irlandaise, a quitté sa famille pour retourner en Irlande. Le petit garçon a été obligé de commencer à travailler très tôt, il vendait des allumettes, des petits peignes …
En 1930 il a terminé ses études à la faculté de l’art de la comédie à l’école du cinéma B.Tchaïkovski (Киношкола Б.В. Чайковского; ), et puis en 1934 – dans une école d’art dramatique (Драматический техникум имЕрмоловой).
Dans les années 30 il a travaillé en tant qu'aide et assistant du réalisateur au studio « Mejrabpomfilm » (Межрабпомфильм ) sur les films de Yakov Protazanov (Яков Протазанов ) et Vladimir Legochine (Владимир Легошин). En 1938 il a réalisé au studio Gorki son premier film-conte Par le vœu du brochet (По щучьему веленью) basé sur le folklore russe. Déjà son premier film a été marque par un excellent choix des acteurs, dont Gueorgui Milliar (Георгий Милляр) dans le rôle du tsar Gorokh, beaucoup d’humour et de trucage, comme un brochet parlant, des seaux, qui couraient ou un four, qui servait de moyen du transport. Les films suivants Vassilissa la Belle (Василиса Прекрасная), Le Petit cheval bossu (Конек Горбунок) et Kachtcheï l’immortel (Кащей Бессмертный) ont confirmé sa réputation de grand réalisateur de films fantastiques et surtout de grand inventeur dans le domaine du trucage. Mais dans les années 40 il a aussi travaillé sur un film-documentaire Artek (Артек) et un film en stéréo La Journée des impressions merveilleuses (День чудесных впечатлений). Après la guerre le grand succès du réalisateur devient son film L’habile Maria (Марья-Искусница) avec ses images de synthèse du royaume du Tsar de l’eau. Roou a aussi réussi à intégrer dans des récits inspirés de contes folkloriques des héros contemporains, proches des spectateurs, des écoliers soviétiques, comme dans le film Au Royaume des miroirs déformants (Королевство кривых зеркал). Pourtant son plus grand succès est resté le film-conte classique, très harmonieux dans son style – Morozko (Морозко).
Artiste du peuple de Russie (1968), Roou est mort à Moscou en 1973.
 

Commentaires et bibliographie
- Alexandre Roou – Vassilissa la Belle (1939) 2020, Russkaya Fantastika
- Alexandre Roou – Les Soirées du hameau près de Dikanka (1961) 2019, Russkaya Fantastika
- Un genre en miettes ? Retour sur l’absence du film d’horreur dans la Russie soviétique , Andreï KOZOVOÏ, 2008, 1895, 55, AFRHC