Kinoglaz

 


- Dernières infos


Agenda

 

Films


Personnes


Ciné-dossiers

 

 

L'association kinoglaz.fr




Search with Google    


 

Aleksei Guskov (Le Concert, 4 jours en mai)
au XXème Festival du cinéma russe à Honfleur

 

par Elena Kvassova-Duffort, novembre 2012, Kinoglaz.fr


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪



 

Aleksei Guskov est un homme passionné. C’est par pure passion du cinéma qu’il plonge tête baissée dans les films dont la carrière semble problématique dès le début, en leur consacrant plusieurs années de sa vie, beaucoup d’énergie et en refusant parfois des rôles dans des projets a priori beaucoup plus lucratifs. Et c’est exactement l’histoire de son film 4 jours en mai qui relate les derniers jours de la Deuxième Guerre mondiale.

Un jour de mai 2005, Guskov écoute en voiture une interview de Dimitry Fost, un historien russe, qui parle d’un groupe d’éclaireurs russes qui quelques jours avant la fin de la guerre en 1945, livrent un combat contre leurs propres compatriotes pour défendre un petit orphelinat sur l’île allemande de Rügen. Dans la foulée, Guskov rencontre Fost, se laisse convaincre par son histoire et par un bref rapport militaire que Fost a trouvé dans les archives russes, fermées au public, et il demande au scénariste oscarisé Valentin Chernych d’écrire un scénario.


Valentin Chernych commence le travail mais voilà la difficulté : en tant que vétéran de guerre, il a du mal à écrire des rôles pour d'anciens ennemis allemands. Lorsque Guskov rencontre au Festival de Berlin le co-auteur du film Good Bye, Lenin ! , le scénariste et réalisateur allemand Achim von Borries, le courant passe tout de suite. Le grand-père d’Achim von Borries a été sur le front Est - son petit fils est passionné d’histoire. Il accepte de venir à Moscou pour assister à la parade militaire du jour de la Victoire, le 9 mai, et de travailler sur le film. Après avoir réécrit le scénario, les deux complices le montrent au producteur Stefan Arndt (Cours, Lola, cours !, Good Bye, Lenin !, Le ruban blanc, Amour, Cloud Atlas). Le film est tourné en août 2010 dans le nord de l'Allemagne et présenté pour la première fois au public au Festival de Locarno 2011 en présence de 8 000 spectateurs sur la Piazza Grande.



4 jours en mai



Mais le parcours du film est loin d’être simple. Sorti sur les écrans en Russie et en Ukraine en février 2012, le film devait être montré sur la chaîne NTV le 7 mai, le jour de l’investiture du Président Poutine, programmé exactement entre la cérémonie d'investiture diffusée depuis le Kremlin et le film documentaire consacré au nouveau-ancien Président. Quelques jours avant la diffusion du film, un communiqué de presse de la chaîne annonce que 4 jours en mai est retiré du programme suite aux protestations de vétérans de la guerre.

Malgré le ton officiel du communiqué, on imagine très mal les vétérans, peu nombreux et aujourd’hui âgés de plus de 80 ans, inonder de lettres et de courriels les dirigeants de la chaîne. Ne faudrait-il pas plutôt chercher ailleurs la cause de cette interdiction ? Dans un pays où le mot d’ordre est souvent le silence, Aleksei Guskov n’a jamais su être politiquement correct. Il ne mâche pas ses mots et dit souvent ce qu’il pense, notamment sur les manifestations excessives de patriotisme qui prennent de plus en plus d’ampleur en Russie. Une vague de publications dans la presse et sur Internet accuse Guskov de présenter l’Armée rouge comme une horde d’assassins et de violeurs, de s’être vendu aux Allemands et de nourrir avec l’argent allemand la propagande anti-russe. La tête de l’acteur apparaît sur une croix gammée, plusieurs bloggeurs radicaux échangent des insultes à son sujet et appellent à trouver son adresse à Moscou pour pouvoir personnellement lui régler son compte. Les voix des journalistes comme Andrei Plakhov, Victor Matizen ou Arina Borodina qui essayent de défendre le film se noient dans la masse des publications insultantes. La seule réponse de Guskov, c’est d’aller regarder le film avant de le juger. Les ventes de DVD explosent, le nombre de clicks pour télécharger le film sur Internet – aussi. Depuis, malgré une certaine accalmie, le film n’a pas encore été diffusé mais l’intérêt envers lui demeure, ce que prouvent les publications qui apparaissent encore sur certains sites.

« Peut-être que le pays n’est pas encore prêt pour la vérité » dit Guskov dans une de ses interviews. Il ne montre aucun regret, ce film a été fait de façon sincère et le matraquage médiatique n’est qu’un jeu politique. Il est certain que le temps remettra les choses à leur place. Il n’a jamais pensé à quitter la Russie, « ma patrie est là-bas »- dit-il- « et on n’a pas besoin de m’apprendre comment l’aimer ». Il souhaite que le film soit vu par un maximum de gens partout dans le monde. Plusieurs fois primé par le Prix du public aux Festivals russes, le film est aussi montré à l’étranger, au Portugal, en Lettonie, aux Etats-Unis, en Australie, etc.



Août 2008



Aujourd’hui Aleksei Guskov travaille avec la même passion : de nombreux tournages en Russie, deux spectacles au théâtre Vakhtangov à Moscou, un nouveau film entièrement joué en italien et programmé en compétition au Festival International de Rome, sortira en 2013, plusieurs nouveaux projets - en Italie, en France et en Allemagne.

Il dit qu’il est impatient de venir à Honfleur pour une nouvelle rencontre du public français, après le succès du Concert. Peut-être aura-t-il avec lui un petit dictionnaire, car il aimerait reparler le Français, une langue qu’il adore. Parmi les derniers films français qu’il a regardés, il cite évidemment Intouchables mais il est aussi intarissable sur Braquo d’Olivier Marchal.


Cinéphile, connaisseur d’histoire et d’arts martiaux, grand fumeur et amateur de bon café il sera présent à Honfleur du 21 au 24 novembre et présentera au public trois films du programme dans lesquels il a joué : 4 Jours en maiAoût 2008  et bien sûr Le Concert !


Le Concert



Aleksei Guskov présentera à Honfleur 3 films :

- 4 Jours en mai
Film d’ouverture du festival du cinéma russe à Honfleur :
Mercredi 21 novembre à 20h00 au cinéma Henri Jeanson
Vendredi 23 novembre à 18h 30 au cinéma Henri Jeanson

- Août 2008
Mercredi 21 novembre à 21h00 au Grenier à Sel

- Le Concert  
Vendredi 23 novembre à 21h 30 au Grenier à Sel


Autres informations :

- A. Guskov (Le Concert) présent au Festival de cinéma russe à Honfleur ouest-france.fr, 2012

- Aleksei Guskov en vedette à Honfleur larussiedaujourdhui.fr, 2012

- Aleksei Guskov sur son nouveau film et les perspectives du cinéma russe mediasrusses.wordpress.com, 2012